Le Parti Ecologique Ivoirien



Yamoussoukro : Les bandits opèrent désormais en taxi

samedi 22 novembre 2008 - Par Fraternité Matin
 


Les usagers de taxis communaux de Yamoussoukro, la capitale politique, ne sont plus en sécurité. En effet, un gang utilise désormais ce moyen de locomotion, pour assouvir ses noirs desseins. Plusieurs habitants et particulièrement les femmes en ont fait les frais. La dernière agression en date est celle de Mlle Haïdara K., employée d’une auto-école de la place. C’était mardi dernier, entre 15 h et 16 h. Sortie d’un cyber, sis au quartier habitat, elle emprunte un taxi de type Toyota, pour le quartier Dioulakro. Chemin faisant, le conducteur, sous prétexte de descendre sa première cliente (assise à l’arrière), au «Carrefour (bien nommé) dangereux» du quartier 220 Logements, change d’itinéraire. Pour se retrouver en fin de compte sur la route de Kpangbassou. Banlieue située derrière le lycée scientifique. Haïdara comprend dès lors qu’elle a affaire à de vrais criminels. En effet, la curieuse «cliente» lui saute dessus et la saisit à la gorge. Pendant ce temps, le conducteur accélère pour essayer de sortir rapidement de la ville, afin de se mettre à l’abri d’éventuels regards. Prise dans le pétrin et n’ayant plus d’autre solution, la pauvre engage la lutte avec son agresseur, réussit à ouvrir la portière et saute du véhicule. Une audace qui lui préserve la vie, mais pas son sac à main. Qui contenait un téléphone portable, des pièces administratives et de l’argent. Voyant leur «proie» s’échapper, les bandits poursuivent leur route, en direction du palais des députés en construction et disparaissent dans la nature.

Pays profond
Agnibilékrou. Un camion de la scierie Sitbai, parti faire une livraison de bois à Abidjan, a eu un accident en rentrant sur l’axe Agnibilékrou-Abengourou. Le chauffeur et son apprenti ont été tués à la suite d’une explosion de bouteilles de gaz qu’ils ramenaient d’Abidjan. Les nombreuses secousses provoquées par l’état de dégradation avancée de la voie ont entraîné l’éclatement de deux bouteilles de gaz à l’arrière du camion. Le chauffeur et son apprenti n’ont pas survecu.


Koffi Kouamé
Correspondant régional

Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page