Le Parti Ecologique Ivoirien



An 2009 : Voici les vœux des membres de la société civile




 vendredi 02 janvier 2009 -lintelligentdabidjan.org



Maître Kossougro Sery (avocat de l’Etat de Côte d’Ivoire):’’Que l’autorité de l’Etat soit rétablie sur toute l’étendue du territoire’’

“Je souhaite une bonne année 2009 à la Côte d’Ivoire toute entière et que cette année permette une sortie de crise pour notre pays. Je souhaite ardemment que les élections présidentielles, législatives, municipales et autres soient organisées et que l’autorité de l’Etat soit rétablie sur toute l’étendue du territoire nationale. Aussi, voudrais-je souhaiter une bonne et heureuse année au président Laurent Gbagbo qui a bien voulu maintenir sa confiance en moi en qualité d’avocat de l’Etat de Côte d’Ivoire. En outre, je souhaite une très bonne année de paix, de succès au président Bédié et à mon parti le Pdci/Rda. Je souhaite dans le même ordre d’idées une bonne année aux secrétaires généraux du Pdci/Rda et en particulier à ceux de Daloa commune, à tous les journalistes de Côte d’Ivoire, à l’ Unjci, à la famille judiciaire, aux avocats, magistrats, aux membres du barreau, aux notaires, aux huissiers de justice et bien d’autres. Plein succès à la société professionnelle civile d’avocats Kossougro et associés, à mon épouse Adja Kossougro, à mes enfants , la paix à ma grande sœur Bertine Kossougro, à tous mes nièces et neveux, à la communauté villageoise de Lobia avec à sa tête l’honorable Sery Eugène, chef du village, à toute la grande famille sportive de la Côte d’Ivoire et en particulier à l’Africa sport auquel je souhaite une bonne campagne africaine et à M. le Représentant de l’Asecna”.


Noel Ephiprem, Dren de San Pedro : “Que la paix règne sur l’école”

“L’an dernier 2008 a consacré la réunification de l’école. Cela s’est apprécié par l’unicité de la rentrée scolaire et des examens de fin d’année. Au niveau de la zone CNO, comme satisfaction, 2008 a permis d’acquérir de la maturité. De 20.000 élèves au primaire en 2003 à Odienné où j’étais le Directeur Régional de l’Education Nationale avant d’être muté à San-Pédro en octobre 2008, l’effectif est passé aujourd’hui à 74.000 écoliers. Au secondaire, ils étaient moins de 3000 mais en 2008, la Dren d’Odienné totalisait plus de 14000 collégiens et lycéens. Je retiens personnellement que le projet d’ouvrir l’école a permis de décrisper. Nous les gestionnaires de l’école qui avons accepté d’aller servir l’Etat dans la zone CNO avons ainsi joué notre part à la réunification du territoire puisque nous avons été suivis par les autres acteurs du système éducatif. Nous y avons fait un travail de haute voltige, de grande intensité, si bien qu’Odienné, aux derniers examens, a occupé le premier rang respectivement au Bac et au CEPE. Nous profitons de cette aubaine pour inviter tous les partenaires du système éducatif à entourer l’école d’un environnement pacifique et propice à des études. Nous comprenons les revendications des uns et des autres mais nous pensons que les autorités font de gros efforts pour satisfaire aux revendications formulées. Tout mon vœu est que l’école se porte bien, que la paix règne sur l’école afin que les résultats redeviennent meilleurs. Nous devons avoir une école de qualité car l’école, c’est la société ivoirienne du futur”.


Kouamé Benzène, Délégué Pdci d’Abobo: ‘’Que la sagesse habite tous les acteurs politiques’’

‘’La délégation 3 souhaite une année de paix, de santé, de victoire pour le Pdci et surtout un très bonne année au président Bédié et sa famille ainsi qu’à la présidente de l’Ufpdci et son bureau. Paix à toute la grande famille de la Côte d’Ivoire, à tous les Ivoiriens. Que le Seigneur nous accorde ce qu’il a prévu dans ses Livres. Bonne et heureuse année 2009 aux jeunes et aux femmes, surtout à ceux du Pdci. La délégation 3 leur souhaite bonne et heureuse année 2009. Aux acteurs politiques de la Côte d’Ivoire, nous souhaitons que la sagesse les habite. Que Dieu, le créateur du monde leur accorde sa sagesse et que sa volonté se reflète sur la Côte d’Ivoire comme il a choisi lui-même pour que nous Ivoiriens vivent dans une paix cordiale. A nos amis journalistes, que la sagesse les habite afin que les plumes soient moins agressives pour que la Côte d’Ivoire retrouve ses repères”.


Alain Cocautrey, ex-ministre de l’industrie, président de l’Ong Organisation des Peuples Unis : “Le taux de pauvreté doit interpeller chaque citoyen”

“Pour moi, le bilan de 2008 est mitigé. Si l’accord politique de Ouagadougou a suscité beaucoup d’espoir d’un retour définitif à la paix, cet espoir aujourd’hui a reculé. L’espoir a pris du plomb dans l’aile en raison des reports des élections et des entraves au processus électoral. Or, la sortie de crise par des élections apaisées, justes et transparentes s’impose aujourd’hui pour faire face aux défis qui se dressent sur le chemin de la Côte d’Ivoire. Ces défis ont pour noms les balbutiements à l’éligibilité au PPTE, le taux de pauvreté à l’échelle nationale, la non concrétisation de l’unicité des caisses et la réunification véritable du territoire national, etc. A ce tableau déjà sombre viennentt s’ajouter les revers de la crise financière internationale, liée aux mauvaises dettes des banques américaines, qui a provoqué un séisme jamais imaginé. Les conséquences ont été une sorte de remise en cause du système capitaliste, puisque l’Etat a été sollicité pour racheter les entreprises privées. La tendance s’est donc vue inversée car on s’est mis à nationaliser des sociétés en difficulté au lieu de privatiser comme cela a été naguère imposé aux pays en voie de développement. Aujourd’hui, nous devons taire nos rancœurs, nos frustrations pour nous engager résolument et activement dans le processus de sortie de crise. Cette démarche citoyenne s’impose aujourd’hui plus que par le passé car le taux de pauvreté a atteint en 2008 un niveau alarmant avec 48,94 % contre 43 % en 2007 selon une étude de l’INS. Les nombreux remous sociaux observés en 2008 sont l’illustration des cris de détresse, t évocateurs d’un malaise, du mal être qui frappe même les travailleurs. Et tout achève de convaincre que la situation pourrait s’empirer si nous ne nous entendons pas sur l’essentiel, à savoir la reconstruction post crise, le développement de la Côte d’Ivoire. Le taux de pauvreté doit interpeller chaque citoyen. Pour ma part, je souhaite que 2009 permette de consolider les acquis de 2008 pour arriver à des élections inclusives, propres et surtout apaisées. Ce sont ces élections qui vont permettre de stabiliser le pays, de remettre les populations au travail pour un retour à la prospérité. 2009 s’ouvre comme l’année de tous les espoirs. Puisse le tout- puissant accorder à chacun la santé, le succès, beaucoup d’amour et de joie et surtout la paix à notre pays, la Côte d’Ivoire”.


Mesmin Comoé, Secrétaire général du MIDD : “Nous déplorons de n’avoir pu obtenir en 2008 une grille indiciaire motivante”

“2008 a été une année particulièrement difficile pour le MIDD qui n’a pas toujours été compris avec ces doléances notamment le décret n° 2007-695 du 31 décembre 2007. Nous avons balayé du revers de la main ce décret qui sera par la suite revu par la prise de l’arrêté n° 9482 du 13 août 2008 pour faire droit à une revendication essentielle des instituteurs. A savoir la prise en compte de l’ancienneté et des diplômes acquis en cours de carrière comme modalité de promotion. Si sur le premier aspect du profil de carrière qui définit de nouveaux emplois aux instituteurs et fixe les modalités d’accès, le MIDD a pu crier victoire en 2008, ce n’est pas le cas pour le second aspect de la question, celui devant octroyer une nouvelle grille indiciaire motivante à l’instituteur reste encore sans réponse judicieuse. Nous le déplorons. Là-dessus, nous restons encore à l’écoute des pouvoirs publics et espérons que ceux-ci traduiront en actes les intentions qu’ils affichent et les promesses qu’ils font. Outre cette question, l’Etat a enfin accepté de payer les arriérés de salaires liés au glissement catégoriel des instituteurs admis au cap dans les années 1989 à 1992 et ce paiement doit être effectif cette année 2009. Sur le plan pédagogique, nous avons regretté le faible engagement du ministère de l’Education Nationale dans la formation des enseignants en vue de faire comprendre la nouvelle vision des approches par compétences. Cette année 2009, nous souhaitons la mise en route d’un ambitieux projet immobilier en faveur des instituteurs. Un projet actuellement en cours d’exécution dans sa première phase, à savoir la constitution de l’apport initial”.


Me Traoré Drissa, président du MIDH : “Que 2009 soit une année de respect des droits de l’Homme et des règles démocratiques”

“Les violations des droits humains ont diminué en intensité en 2008 et cela s’explique par le fait qu’il y a eu moins de graves crises politiques l’an dernier. Cela est à mettre à l’actif du processus de sortie en cours avec l’accord politique de Ouagadougou. Même s’il y a eu des violations de droits humains ici et là et surtout au niveau de la délivrance du passeport où des Ivoiriens ont beaucoup de difficultés pour entrer en possession de ce document. Le Mouvement Ivoirien des Droits Humains a travaillé dans le renforcement de la démocratie et de la culture de la non violence par le biais du Centre pour la promotion de la non Violence et la culture démocratique (CNVD) avec l’appui de Oxfam Novib. Nous espérons que 2009 voit enfin l’organisation des élections générales de sortie de crise qui ont sans cesse été reportées. Nous souhaitons également que les Ivoiriens se réconcilient, qu’ils taisent leurs rancœurs pour amorcer le développement de notre pays. Nous souhaitons enfin que 2009 soit une année de respect des droits de l’Homme et des règles démocratiques”.

MO et MTT

Source : lintelligentdabidjan.org

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page