Le Parti Ecologique Ivoirien



  Coopération/France - Côte d’Ivoire : Kouchner à Abidjan le 14 juin


jeudi 05 juin 2008 - Par Fraternité Matin


  Bernard Kouchner

C’est désormais le dégel total dans le ciel hier nuageux des relations entre la Côte d’Ivoire et la France. Les 14 et 15 juin prochains, le ministre des Affaires étrangères de la République de France est annoncé en terre ivoirienne. SEM. Bernard Kouchner qui avait dans un passé récent subordonné sa visite dans notre pays à la tenue des élections vient-il saluer les progrès réalisés par la classe politique et l’ensemble des Ivoiriens dans la mise en œuvre de l’Accord politique de Ouaga ? En tournée africaine, il avait annoncé  au cours d’une escale à Ouaga et à l’issue d’une audience que lui avait accordée le Président Blaise Compaoré, facilitateur de la crise ivoirienne, que les élections ivoiriennes pourraient se tenir avec une prolongation de quelques mois.



En mars 2008, la présidentielle n’a pu se tenir et tous les regards sont désormais tournés vers le 30 novembre 2008. Aujourd’hui, même s’il existe une réelle volonté chez tous les Ivoiriens de sortir de la crise par les élections, il n’est pas sûr qu’elles se tiennent cette année. Et les nombreux  couloirs diplomatiques des grands pays et des grandes chancelleries bruissent de la nouvelle d’un autre aménagement technique dans le calendrier des élections.Car il ne faut rien faire dans la précipitation pour voir se répéter un scrutin  calamiteux et ce que nous sert la RDC.



 Mais au-delà, il faut déjà saluer le fait que le chef de la diplomatie française se déplace à Abidjan pour donner sa caution et celle du gouvernement de la République de France aux progrès réalisés dans le processus de sortie de crise. Les hommes d’affaires français avec le MEDEF, avaient déjà montré le chemin. Un  chemin élargi par le Président de la République de France. Nicolas Sarkozy,   non seulement,  échange par téléphone avec son homologue ivoirien, mais ils se sont  déjà rencontrés officieusement comme officiellement aux Nations unies, lors des réunions du Conseil de sécurité et d’autres tribunes comme le Sommet Europe-Afrique du Portugal sur les nouvelles relations de partenariat Nord/Sud.



Les entrepreneurs français, quelque peu contrariés par la crise de novembre 2004,  et de retour en Côte d’Ivoire, ont officiellement, il y a quelques semaines, scellé la réconciliation avec les Ivoiriens au cours d’une cérémonie au palais de la présidence. Les autorités ivoiriennes ont investi plus de 3 milliards pour la réhabilitation des écoles françaises et 6 milliards gérés par les Français eux-mêmes pour relancer leurs industries et entreprises affectées par les événements de novembre 2004. Sans oublier à Ouagadougou, la rencontre entre le Président Gbagbo et le directeur du FMI, le Français Dominique Strauss-Kahn lors des assises de l’Uemoa et de la Cedeao qui a débouché sur le retour de la confiance entre la Côte d’Ivoire et les institutions de Bretton Woods.



L’action discrète de la France, son partenaire économique traditionnel et tuteur de tous les temps, a donc été porteuse.



Franck A. Zagbayou





Source : fratmat.info

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France    FéPEV-RAO  

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page