Le Parti Ecologique Ivoirien



Le secrétaire d’État français à la Défense : “Notre vœu le plus cher, normaliser nos relations avec la Côte d’Ivoire”



 vendredi 02 janvier 2009 - par Fraternité Matin



Le secrétaire d’état français à la Défense et aux Anciens combattants a été reçu le 31 décembre par le Président de la République. Il a déclaré: 

Nous sommes dans un état d’esprit d’aller vers une normalisation de ces relations. C’est notre vœu le plus cher. J’ai cru comprendre que du côté ivoirien et du côté du Président Gbagbo, c’est également le vœu le plus cher». Ces propos sont du secrétaire d’Etat français à la Défense et aux Anciens combattants, Jean-Marie Bockel, au sortir d’«un tête-à-tête» avec le Président de la République Laurent Gbagbo, au Palais de la Présidence au Plateau, mercredi, au-delà de 21h30.


Le secrétaire d’Etat, qui a séjourné en Côte d’Ivoire du 30 décembre 2008 au 1er janvier 2009, répondait ainsi à une question de la presse au sujet de l’état de la coopération entre Paris et Abidjan. Les relations ont pris un coup depuis le déclenchement de la crise armée en 2002, mais se sont améliorées depuis l’arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy. M. Bockel, qui était accompagné d’une forte délégation, a passé en revue le processus de sortie de crise avec le Chef de l’Etat. «Nous avons évoqué la situation politique, eu un échange intéressant, très ouvert, constructif  et dans un très bon esprit», a déclaré le secrétaire d’Etat. La délégation a également eu l’occasion d’évoquer avec son hôte, le message de nouvel an 2009 qu’il a adressé à son peuple à 20h. En particulier «ses perspectives qu’il a très clairement évoquées, les élections aussi». Pour l’émissaire de Nicolas Sarkozy, «le discours est très intéressant» et sa délégation a été «très attentive» surtout «concernant la perspective des élections en 2009». Il a ajouté que toute la communauté internationale suit ce qui se qui se déroule dans le pays. «Nous avons écouté et regardé comme des observateurs attentifs à tout ce qu’a pu dire le Président à la fois sur la situation de son pays, les efforts qui sont faits. La situation également politique, le travail qui se fait pour sortir de la crise. J’ai eu d’ailleurs des contacts politiques avec le ministre de la Défense, avec à ses côtés les généraux des deux forces et avec le ministre des Affaires étrangères l’après-midi», a-t-il dit. Même s’il n’a pas affirmé être porteur d’un message particulier de M. Sarkozy à son homologue ivoirien, il considère «très importants des contacts politiques, y compris au plus haut niveau». Surtout, précise-t-il, qu’«il est évident qu’on ne va jamais quelque part par hasard». 


En revanche, la question du renouvellement du mandat de la Licorne, qui arrive à expiration fin janvier, n’a pas été évoquée, a-t-il dit. Ajoutant que «tout ce qui pourrait être décidé dans ce domaine fera l’objet, au préalable, de consultations avec les Nations unies. Et au niveau français, il y a une discussion au Parlement».


Sa présence en Côte d’Ivoire s’inscrit dans le cadre de la célébration de la traditionnelle fête de fin d’année en compagnie des troupes basées à l’étranger.


Ici, le secrétaire d’Etat Jean Marie Bockel a passé la Saint Sylvestre, mercredi nuit, en compagnie des troupes de la Licorne basée au 43e Bataillon d’infanterie et de marine (BiMa) à Port-Bouët avant de se rendre, le 1er janvier, auprès des troupes basées à Bouaké.


La délégation du secrétaire d’Etat comprenait l’ancien ministre français de la Coopération, Michel Roussin, Mme Hostalier Françoise, député du Nord à l’Assemblée nationale, l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire André Janier, le commandant de la Force Licorne, le général Philippe Houbron.


Avant la Côte d’Ivoire, M. Bockel s’est rendu au Tchad et en Centrafrique.


Paulin N. Zobo



Source : fratmat.info

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page