Le Parti Ecologique Ivoirien


La Renaissance à propos de la date des élections: “Gbagbo veut nous endormir



vendredi 18 avril 2008 - Par L'intelligent d'Abidjan
 

Guei Bombet Robert
La jeunesse du parti La Renaissance ne croit pas à la tenue des élections le 30 novembre 2008 prochain. Elle l’a exprimé devant la presse le jeudi 17 avril 2008 au siège de ce parti à Adjamé par la voie de son secrétaire national Adoulé Sam

Pour Adoulé Sam, le président de la République a choisi le 30 novembre comme date du scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire pour sauver la face devant les Nations Unies et donner le sentiment qu’il n’a pas l’intention de confisquer le pouvoir. « Gbagbo veut nous endormir en disant que les élections auront lieu le 30 novembre, alors qu’il n’a pas la volonté de les organiser », a t-il fait remarquer lors de cette conférence dont le thème était ‘‘Quelle jeunesse pour une Côte d’Ivoire nouvelle’’. Concernant les accords de Ouagadougou, le secrétaire national à la jeunesse de la Renaissance pense que « rien n’a été fait et que la Côte d’Ivoire est prise en otage non pas par la France », mais par les ex-belligérants que sont le camp présidentiel et les Forces nouvelles. Le principal orateur a également relevé que ses camarades et lui sont marginalisés par les tenants du pouvoir actuel. Adoulé soutiendra à cet effet que la Renaissance mène des activités qui à l’en croire sont toujours censurées par les médias et plus particulièrement la RTI . En témoigne, aux dires du conférencier, la censure par la RTI de l’émission ‘‘. Défi du moment’’ dont l’invité était le président de la Renaissance Robert Guéi Bombet. Abordant le thème de cette rencontre, Adoulé Sam a exorté la jeunesse ivoirienne à prendre ses responsabilités. « C’est nous qui allons construire notre avenir et non pas des personnes de 50 et 60 ans. Ces derniers n’ont pas d’avenir, mais des souvenirs . Nous avons lutté aux côtés de Gbagbo pour délivrer la Côte d’Ivoire le 4 novembre 2004, mais il nous a trahi »,a t-il indiqué. Tout en précisant que l’indépendance économique pour laquelle les jeunes luttaient, n’a pas été acquise dans la mesure où « la CIE, la SODECI ainsi que le Port sont toujours aux mains de la France qui était supposé être notre ennemie ». Adoulé Sam n’a pas manqué de dénoncer la récente répression des manifestations contre la vie chère.

T.A.B

Source : news.abidjan.net

Les Verts D'Europe      Le logo des Verts Mondiaux    verts au parlement europeen   Le logo des verts de France  FéPEV-RAO

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page