Le Parti Ecologique Ivoirien



FRAUDE A LA CEI Francis Wodié : « Que Mambé démissionne ! »« Il faut une nouvelle composition de la CEI »


Rejoignez-nous sur 

lundi 25 janvier 2010 - Par linter-ci.com


C’était à la cérémonie de présentation de vœux des instances et des militants à Francis Wodié, au QG de ce parti à Adjamé. « Comment a-t-on pu entreprendre une telle opération ? Au profit de qui ? Mambé, au lieu de s’expliquer s’en est remis à Dieu. C’est une affaire entre les hommes, réglons-là entre les hommes. On a mis cela au compte de dysfonctionnements. Il a protégé, couvert cette opération. Comment dans ces conditions pourrons-nous aller à des élections régulières ? », s’est exprimé M. Wodié. Pour lui, « quoi qu’on en dise, cette affaire a éclaboussé la CEI et son président. La CEI ne peut plus continuer à jouer son rôle avec la confiance qui doit sous-tendre son rôle. Les faits ont discrédité la CEI telle qu’elle est. Il faut redorer le blason de la CEI, donc il faut prendre de nouvelles dispositions. Ces faits engagent la responsabilité de Mambé. La responsabilité consiste pour Mambé à démissionner », a lancé le président du PIT. Selon lui, c’est une faute d’administration dont la responsabilité pèse sur le chef. « C’est une démission qui doit intervenir en tout honneur, en toute dignité », a affirmé le père de la concertation nationale. Il a insisté sur une révision de l’équipe dirigeante de la Commission électorale parce que, a-t-il a soutenu, les Ivoiriens n’ont plus confiance en cette institution dans sa composition actuelle. « Il faut revoir la CEI dans sa composition pour lui restituer tous ses pouvoirs, il faut donc une nouvelle CEI », a-t-il répété. Toutefois, M. Wodié a vu dans les réactions qui ont suivi le scandale des ‘’429.000 cas’’ une volonté des « deux blocs », le camp présidentiel et le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), de « contrôler la CEI pour leurs petits intérêts ». C’est la raison pour laquelle l’éminent juriste a menacé : « Que nul ne s’avise de rechercher et trouver un intérêt personnel dans la situation actuelle. Le PIT tient au changement. Si la CEI reste dans sa composition, ce sera un prétexte pour le vaincu (à l’élection présidentielle) de contester les résultats », a-t-il prévenu, invitant tous les Ivoiriens à voter le candidat du PIT, « le seul qui peut redresser le pays ». Par ailleurs, il a dénoncé un phénomène qui gagne du terrain dans la sphère politique ivoirienne ; le débauchage de militants. Francis Wodié a conclu pour souhaiter qu’aucun militant du PIT ne soit « achetable ».

Hervé KPODION



Source : ivorian.net




Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page