Le Parti Ecologique Ivoirien


Tagro : “Bédié et Ado ne pourront rien apporter de nouveau au pays”




mardi 2 décembre 2008 - Par Fraternité Matin
 


Désiré Tagro, membre du secrétariat général du Front populaire ivoirien (Fpi), par ailleurs directeur départemental adjoint de campagne du candidat Laurent Gbagbo à Issia, a fait ses prévisions au sujet de la présidentielle. Samedi dernier, devant un public nombreux, à la place de la mosquée de Daloa, il a réaffirmé la victoire de son candidat. A la faveur de la cérémonie d’investiture du mouvement des ressortissants sénoufo Fpi de Daloa. « Laurent Gbagbo va gagner l’élection. Sa victoire est celle de chacun des peuples de la Côte d’Ivoire. Parce qu’aussi ses deux adversaires ne peuvent pas triompher. Et ils le savent. Ce n’est pas parce que l’on va tricher. Qu’est-ce qu’on va demander à MM. Alassane Ouattara et Henri Konan Bedié qu’ils n’ont pas encore fait en Côte d’Ivoire ? Que pourront-ils apporter de nouveau ? », dira-t-il. Tagro, parrain de la cérémonie, a indiqué que ceux qui ont envoyé la guerre ne la revendiquent plus. Mais pointent à tord un doigt accusateur vers le Premier ministre Soro Guillaume. Et pourtant, souligne-t-il, ils sont tapis dans l’ombre. Et refusent de dire la vérité. Malgré tout, ces personnes seront dénoncées au moment venu, fait-il remarquer. «Le Front populaire ivoirien et le Président Gbagbo sont les seuls bien placés pour pouvoir dire qu’on nous a attaqué», a-t-il ajouté. Le parrain a soutenu que sa formation politique ne revendique ni une religion ni une communauté ethnique. Mais elle regroupe plutôt des intelligences diverses. Pour lui, le Président de la République SEM. Laurent Gbagbo, quel que soit ce qui pourrait arriver, il ne dira pas que ce sont ses militants qui sont maltraités. Alors que si quelque chose arrive aux baoulé, le président du Pdci-Rda, M. Bedié, crie que ses militants sont maltraités. Et lorsqu’il s’agit de musulmans ou des communautés du nord, le président du Rassemblement des républicains (Rdr), Alassane Ouattara fait pareil. A toutes les communautés vivant à Daloa, M. Désiré Tagro, a demandé de se sentir à l’aise. Parce qu’elles ne sont les otages de personne. Pour lui, elles doivent voter librement pour la personne qu’elles pensent capable de faire avancer la Côte d’Ivoire et de bien la diriger. Il n’a pas manqué de leur donner des moyens pour le maintien de la flamme du parti à Daloa en vue de la victoire de Gbagbo à la présidentielle. Quant à Konaté Navigué, secrétaire national de la jeunesse du Fpi, il a lancé un appel à la mobilisation. Et une invitation à réélire le candidat Laurent Gbagbo au premier tour. Kpassa Camille, fédéral Fpi de Daloa, demandera, pour sa part, aux militants et aux mouvements de soutien à Gbagbo de s’inscrire résolument dans le sens de la paix et de l’union. Tout en se mettant au service des populations. Il a par ailleurs salué toutes les actions du parrain pour une sortie de crise heureuse et son altruisme. Etant donné qu’il a aidé, relèvera –t-il, à faire partir 21 musulmans de Daloa et Zoukougbeu à la Mecque. Signalons que le mouvement investi a pris l’engagement de suivre le Fpi et le Président Gbagbo pour que ce pays soit sauvé. Des autorités politiques étaient présentes à cette cérémonie.

Christian Dallet
Envoyé spécial à Daloa

Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page