Le Parti Ecologique Ivoirien



Processus Électoral Voici comment se faire identifier et enrôler




mardi 16 sept 2008  par L'Inter
 


audience-foraineOutre les allocutions du maire de la commune de Yamoussoukro, du président de la Commission Électorale Indépendante, du représentant Spécial du secrétaire général de l’Onu en Côte d’Ivoire, et surtout du président Laurent Gbagbo, la cérémonie officielle marquant le lancement du l’identification et de l’enrôlement des populations a été marquée hier à la Fondation Houphouët Boigny de Yamoussoukro par une simulation de ce qui va se passer dans les centres de collecte lorsqu’un pétitionnaire s’y rendra pour se faire identifier. Comme l’a expliqué le Dr Sangaret Lynda Dadié, commissaire central à la CEI, chacun des Ivoiriens, à la seule condition qu’il soit âgé d’au moins 16 ans est appelé à se rendre dans n’importe quel centre de son choix pour se faire identifier. Toutefois, a-t-elle tenu à préciser, le pétitionnaire ne pourra voter que là où il s’est fait identifier et enrôler. Ainsi donc, la personne qui pour des raisons propres à elle, souhaiterait voter dans la ville de Man, devra obligatoirement se rendre dans cette ville pour se faire identifier. Une fois dans le centre de collecte, le pétitionnaire y trouvera cinq agents. Un chef du centre qui est un agent de la CEI, deux agents d’identification dont un est de l’ONI et l’autre de la CEI et qui effectuent les même tâches ; un agent de recensement qui est de l’INS et un dernier agent qui est celui de la Sagem. Tous sont placés sous la supervision d’un représentant de la CNSI. Une fois dans le centre, le pétitionnaire devra d’abord se rendre chez l’un des deux agents d’identification. S’il est âgé de plus de 18 ans, il devra être muni d’une copie de son extrait de naissance ou jugement supplétif ou même du papier à lui délivré lors des récentes audiences foraines. Par contre, si le pétitionnaire est âgé de moins de 18 ans à la date du 31 décembre 2008, il devra en plus de ce premier document qu’est l’acte de naissance ou tout autre document tenant lieu, avoir un certificat de nationalité ivoirienne. A cette étape, il s’agira de relever les noms et prénoms, la date et le lieu de naissance du pétitionnaire ainsi que les noms, dates et lieux de naissance de ses parents, (père et mère). A ces relevés de données habituelles, la taille du pétitionnaire sera prise sur le champ. Cette étape terminée, le requérant se rend à la deuxième étape, chez l’agent recenseur. Ce dernier indiquera, après vérification à l’aide d’un ordinateur dont il dispose, si le requérant est inscrit ou pas sur la liste électorale de 2000. Ensuite, ce dernier se rend chez l’agent de la Sagem. Celui-ci collectera toutes les données biométriques du pétitionnaire, c’est à dire qu’il prendra sa photo d’identité et relèvera l’empreinte digitale de ses dix doigts. A l’issue de ces trois étapes qui dure 5 à 10 minutes dans l’ensemble, le pétitionnaire se verra délivrer un récépissé qui porte un numéro d’identifiant. Et ce, pour ceux qui ne sont concernés que par l’identification. C’est-à-dire, appelé à avoir seulement une carte d’identité pour les nationaux ou un nouveau titre d’identité pour les non-nationaux. Les nationaux, aptes à voter, recevront deux récépissés. Un pour l’identification et l’autre pour l’élection, c’est à dire pour l’obtention de la carte d’électeur. Après s’être ainsi fait identifier et enrôler, le pétitionnaire devra attendre au plus 30 à 45 jours pour se voir délivré dans son même centre d’enrôlement, sa carte d’identité et sa carte d’électeur. Cette période d’attente, permettra aux structures en charge de l’opération de procéder à toutes les vérifications utiles pour s’assurer que le requérant a effectivement droit à la pièce demandée. Le lancement ayant donc été fait, l’opération d’identification et d’enrôlement est engagée. Seulement, ce sont dans les sept villes ayant abrité les cérémonies officielles de lancement que débuteront cette opération. Il s’agit des ville de Bouna, Dabou, Ferkessedougou, Gagnoa, Grand-Bassam, Man et Yamoussoukro. Les populations désireuses de s’y faire identifier sont donc invités à se rendre pour cette première semaine, exclusivement dans les centres de coordination. Dès la semaine prochaine, les équipes d’enrôlement seront déployées dans différents lieux qui seront portés à la connaissance des populations au cours de cette semaine.


par Blaise BONSIE à Yamoussoukro

Source : linter-ci.com

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page