Le Parti Ecologique Ivoirien



Présidentielle Le parti Ecologique ivoirien affûte ses armes


Rejoignez-nous sur 

lundi 07 septembre 2009 - Par le jour Plus


Les écologistes ivoiriens préparent activement la convention pour le choix et l’investiture de leur candidat à la présidentielle du 29 novembre prochain. « Nous venons appliquer une véritable démocratie de proximité pour le bien-être des populations », déclare le président Edmond Edouard N'gouan.

Les militants du Parti Ecologique Ivoirien (PEI), dont le premier responsable, Edmond Edouard N'gouan séjourne en France, préparent la tenue d’une convention bientôt à Abidjan. « Nous devrions être prêts avant la clôture du dépôt des dossiers à la Commission électorale indépendante », explique le président par communiqué. « Nous venons appliquer une véritable démocratie de proximité pour le bien-être des populations. La population devra savoir ce qu’est l’écologie politique pour la Côte d’Ivoire. Nous disons que l’écologie, c’est le développement durable, la santé, l’économie d’énergie, la protection de l’environnement, la vie, la paix et la cohésion», indique-t-il.  Selon le président Edmond N’gouan, face à la dégradation de l’environnement en Côte d’Ivoire « par manque de clairvoyance de la majorité des élus : , les députés, les maires, les Gouverneurs et le gouvernement», une  autre politique qui tient compte de la protection de l’environnent, « s’impose ». « Nos différents dirigeants ont été incapables d’initiatives. Ils  se rejettent les fautes nous pensons  que le moment de changer les choses est arrivé avec les élections qui s’annoncent. La Côte d’Ivoire a besoin d’une nouvelle classe de responsables politiques et des gestionnaires à tous les niveaux », indique le président du PEI.  « La pauvreté, l’insécurités, le manque d’emplois et d’aide à la création d’entreprise, créent l’instabilité au sein des couches sociales. Il faut favoriser l’implantation d’entreprises nouvelles. Or, la Côte d’Ivoire qui sort de plusieurs années de crise doit amorcer son développement avec une nouvelle vision, intégrant le développement  durable. Avec un plan de réduction de la pauvreté. Mais cela ne se fera qu’avec des hommes qui ont une vision ouverte sur le reste du monde et qui recherchent le bien être des populations et non leurs propres intérêts », ajoute Edmond Edouard N’gouan. Pour que face aux difficultés journalières et l’insalubrité galopante, la promotion de l’écologie politique reste l’ultime alternative pour la Côte d’Ivoire. « Elle prend en compte le travail, la santé, l’urbanisme, les logements sociaux, l’amélioration des conditions de vie, des transports ainsi que la lutte  contre la pollution urbaine et générale. Avec des programmes de développement facilement réalisables, claires et concrets ».Une action volontariste du parti a été lancée. En vue de voir l’émergence des programmes d’écologie politique, sociale et culturelle triompher en Côte d’Ivoire.. Cela  par des actions de transparence garantissant la participation du peuple pour un environnement politique sain. « Nous voulons convaincre qu’il existe une nouvelle classe politique plus, soucieuse de l’avenir commun. Simplement parce qu’elle est issue du peuple, avec un désir réel de sortir du sous développement, de la domination et du pillage des ressources qui doivent profiter réellement au peuple. L’alternance par la jeunesse est une chance pour la démocratie », conclut-il.


Hervé Makré


Source : Le Jour Plus

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page