Le Parti Ecologique Ivoirien



Désiré TAGRO : D’où tire-t-il tout cet argent ?





lundi 04 août par le Patriote
 


Désiré TAGROTrente millions de F CFA de timbres, presque autant de millions pour la communauté musulmane pour le Hadj. Désiré Tagro dépense sans compter depuis un certain temps. Et ce, à coups de millions. L’homme politique de premier rang qu’il veut désormais être dans sa vile natale, est convaincu que tout ce qu’il fait ne peut servir à grand’chose s’il n’a pas une résidence digne de son rang. C’est pourquoi, il s’en est construit une à Issia, une autre à Saioua et une dernière dans son village natal Gabia (Saïoua) selon des informations dont nous disposons. La question que l’on se pose est de savoir d’où le ministre de l’Intérieur a bien pu tirer tout ce pactole pour se bâtir des résidences en un temps record? L’on se rappelle que c’est lorsque Gbagbo a accédé au pouvoir en octobre 2000 que la grande majorité des Ivoiriens a commencé à savoir qui était Désiré Tagro. Ancien Directeur de cabinet de feu Boga Doudou, alors ministre de l’Intérieur dans le premier gouvernement Gbagbo, Tagro s’est ensuite vu propulser ministre de la Justice dans le gouvernement du 05 août 2002. Avant de redevenir ministre de l’Intérieur après la signature des Accords de paix de Ouaga qu’il a mené des mains de maître. Après avoir été entre autre Porte-parole de Gbagbo. Au total, Désiré Tagro n’a pas plus de trois ans de ministère. Selon des témoignages de ceux qui le connaissent bien, il a servi comme magistrat au Tribunal de Première instance d’ Abengourou dans les années 92. A cette époque, le président du Tribunal d’ Abengourou était Goba Aimé Sékou. Toute cette petite histoire pour s’interroger si ce parcours de Désiré Tagro peut lui permettre d’économiser suffisamment d’argent pour en donner tant à des villageois si d’aventure, tout cet argent qu’il distribue est le sien. Dans le cas contraire, ceux qui pourraient penser que cet argent sort de la caisse de l’Etat de Côte d’Ivoire, peuvent avoir raison. En tout cas à Issia, l’enfant de Gabia est devenu un «grand type».

Ibrahima B. Kamagaté

Source : lepatriote.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page