Le Parti Ecologique Ivoirien



 Processus de sortie de crise - Comment ADO et Bédié ont sauvé la Côte d’Ivoire

Rejoignez-nous sur 

mardi 19 octobre 2010 - Par Le Patriote


  La Côte d’Ivoire tend allègrement vers le scrutin présidentiel. Tous les candidats sont déjà sur le terrain pour dérouler leurs programmes de gouvernement. A cet instant du processus, après avoir écouté les différents candidats, surtout "les trois grands", tous les Ivoiriens se rendent compte que Ouattara et Bédié ont sauvé la Côte d’Ivoire. Car, si ces deux personnalités avaient à cœur de se venger de toutes les injustices dont ils ont souffert, l’on ne serait pas là aujourd’hui en train de parler d’élection. De par leur esprit de tolérance, d’humilité et leur sens de l’Etat, ils ont pu éviter à la Côte d’Ivoire de basculer dans la violence et la destruction du pays qu’ils ont construit. Plusieurs actions attestent cela. En effet, dès que la crise éclate, le 19 septembre 2002, des hommes armés, aux ordres du palais se rendent au domicile du Président du Rassemblement des Républicains, Alassane Dramane Ouattara. Ils assassinent le Capitaine Dosso, Garde du corps d’ADO. Le Président des Républicain et son épouse Dominique n’auront la vie sauve que grâce à l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire qui a pu, entre temps, extrader le couple Ouattara. Pour le reste, on le sait, toute la résidence a été mise à sac, pillée par les hommes de Gbagbo avant d’être mise à feu. Autre fait répréhensible, qui aurait pu mettre la poudre au feu, c’est l’assassinat du général Robert Guéi. Aux premières heures du coup de force qui a fini par se muer en une rébellion armée qui occupe plus de soixante pour cent du territoire ivoirien, Affi N’Guessan, Président du Front Populaire Ivoirien (FPI), sur les ondes de Radio France Internationale (RFI) a accusé Robert Guéi d’être l’instigateur du coup d’Etat du 19 septembre. Alain Toussant, un Conseiller de Laurent Gbagbo mènera également une campagne médiatique incriminant le chef de la junte. Par la suite Guéi, son épouse Rose Doudou et les membres de leur garde rapprochée seront abattus à leur domicile. Au total, dix sept personnes ont trouvé la mort au domicile du général. Et les parents et partisans de celui-ci n’ayant toujours pas été éclairés sur son assassinat veulent toujours en savoir davantage. Ceci étant, dans l’optique d’apaiser les cœurs et noyer l’esprit de vengeance ou de récriminations, ADO et Bédié, le 18 mai 2005, portent sur les fonds baptismaux le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et pour la Paix (RHDP). Cette force politique regroupe en son sein quatre ténors du landerneau politique ivoirien que sont le PDCI de Konan Bédié ; le RDR de M. Ouattara, l’UDPCI (parti créé par Robert Guéi) de Mabri Toikeusse et le MFA d’Annaky Kobéna. Aussi, Ouattara et Bédié, il faut le noter, sont ceux-là mêmes qui ont été les premiers à engager le dialogue et demander à Laurent Gbagbo de régler cette crise par la négociation, alors que ce dernier pensait pouvoir s’en sortir par la force et la puissance de feu. On l’a vu le 4 novembre 2004 avec l’opération Dignité qu’il a lancé en bombardant les villes de Bouaké, Vavoua, Danané…tenues par les hommes de Guillaume Soro. En dépit du temps passé, Laurent Gbagbo continue de raviver les meurtrissures des milliers d’Ivoiriens qui ont souffert des affres de la guerre. Mais, bien plus, puisque c’est la période de la propagande, il essaie de se blanchir en tirant la couverture de son côté. Alors que c’est lui le chef de l’Etat – puisqu’il se déplace encore avec les moyens de l’Etat : véhicules, garde du corps, argent – qui doit rendre compte de toute les souffrances que les Ivoiriens ont endurées du fait de son manque de vision politique ; de sa propension à tout régler par la force et par les armes. La vérité est donc dans ce fait avéré et reconnu de tous les observateurs lucides de la scène politique nationale : la Côte d’Ivoire doit le climat de paix actuel à ses opposants, qui ont tourné dos aux attitudes bellicistes.

Jean- Antoine Doudou



Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page