Le Parti Ecologique Ivoirien



  Présidentielle :  Soro sensibilise la société civile


Rejoignez-nous sur 

mardi 14 septembre 2010 - Par Fraternité Matin


   Le Premier ministre Soro Kigbafori Guillaume, principal artisan de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, a accordé hier après-midi à son cabinet, une audience aux responsables de la convention de la société civile et des centrales syndicales.Il s’agissait pour le chef du gouvernement de mettre ses hôtes au même niveau d’information que l’exécutif, en passant en revue toutes les actions menées dans les préparatifs du processus électoral. « Vous avez le droit d’être informés sur ce que l’exécutif mène comme action. Nous devons vous tenir informés, pour que vous soyez le relais auprès des populations et de vos syndiqués. Afin que les Ivoiriens aient la vraie et bonne information », a d’entrée précisé le chef du gouvernement, avant de demander aux leaders de la société civile et ceux des centrales syndicales de continuer à aider le gouvernement à avancer.

Et ce, pour donner forme à l’ambition du Premier ministre, qui veut pour la Côte d’Ivoire, « une élection qui réconcilie et qui conforte la paix ».

Le Premier ministre Soro Guillaume a fait un rappel détaillé de toutes les actions, allant de la publication de la liste électorale provisoire, à la liste définitive validée par toutes les parties et pour laquelle le Chef de l’Etat a pris un décret, en passant par la période de vérification.

Dans la même veine, le chef du gouvernement a indiqué que les dossiers des 55900 personnes ajournées pour la présidentielle 2010, seront traités par une commission spéciale. En fait, ces personnes, selon le Premier ministre, ne sont pas forcément des étrangers ou des faussaires.

Mais nombre d’entre eux ont des incohérences sur les informations d’état civil. Si l’on devait faire des recherches minutieuses sur ces cas, le processus allait être pris au piège de l’impératif du délai. Finalement, ce sont 5.725.720 électeurs qui participeront à la présidentielle de 2010. Le chef du gouvernement a également noté une bonne avancée des questions militaires et de l’unicité des caisses, avec l’encasernement des ex-combattants et le redéploiement de l’administration douanière au nord.

Le Premier ministre a par ailleurs insisté sur la disponibilité des uns et des autres, pour tenir la date du 31 octobre, avec des élections apaisées. Toutes les dispositions sont prises pour qu’elles soient transparentes. «Seules les élections transparentes donneront aux Ivoiriens des institutions légitimes et permettront de consolider la paix ».

Au nom de la société civile et des syndicats, le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire(Ugtci), Adé Mensah, s’est dit optimiste, quant à la tenue de la présidentielle à la date indiquée. Et ce, suite à toutes les assurances données par le chef du gouvernement. Il promet par ailleurs la disponibilité de la société civile et des centrales syndicales à accompagner le gouvernement. Même engagement pour les chefs religieux et chefs traditionnels, avec qui le Premier ministre a échangé sur les mêmes questions.

Marc Yevou et Emmanuel Kouassi

Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page