Le Parti Ecologique Ivoirien



  Campagne électorale - Le piège de Gbagbo à l’opposition - La stratégie secrète du chef de l’Etat


Rejoignez-nous sur 

jeudi 09 septembre 2010 - Par L'Inter


   En réaction aux ‘’coups de massue’’ de Laurent Gbagbo, ses opposants significatifs, ceux réunis au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), ont sorti leurs griffes pour ‘’rétablir l’équilibre de la terreur’’. Innocent Anaky Kobéna, le président du Mouvement des Forces d’Avenir (MFA) est allé très fort, demandant aux Ivoiriens de descendre dans la rue si Gbagbo sortait vainqueur de l’élection présidentielle du 31 octobre 2010. La réplique de l’opposition a été d’autant plus totale que ce sont toutes les forces politiques qui composent le RHDP (PDCI, RDR, UDPCI, MFA) qui ont donné de la voix, le week-end passé, pour `` taper `` sur Gbagbo et le camp présidentiel. Revoilà la classe politique ivoirienne dans la violence verbale et autres menaces dans la perspective des joutes électorales ! En visite de travail à Divo le 27 août 2010, le président Gbagbo a mis en garde ses opposants, menaçant de les mater s’ils semaient le désordre dans le pays. Récemment en tournée dans le département d’Agboville, le chef de l’Etat a réitéré la menace contre ses adversaires, soulevant finalement le courroux du RHDP. La coalition des houphouétistes va alors entrer dans le jeu favori de Laurent Gbagbo, celui qui consiste à engager l’épreuve de force avec l’adversaire et lui imposer son rythme. Cela à quelques semaines d’une élection présidentielle qu’il entend gagner au premier tour. Fin stratège politique, le président sortant pense qu’il lui faut déstabiliser et désorienter l’opposition significative avant d’aller aux urnes. En s’engageant dans une épreuve de force avec le candidat de La Majorité Présidentielle (LMP), à quelques semaines des élections, les houphouétistes se sont laissé prendre au piège de Laurent Gbagbo. Fort du soutien avéré d’officiers récemment promus aux grades supérieurs et d’une armée (les Forces de défense et de sécurité de Côte d’Ivoire, FDSCI) avec laquelle il continue de gérer huit années de crise militaro-politique, le chef de l’Etat part favori dans le bras de fer avec ses adversaires. Gbagbo a laissé entendre, lors de la célébration de la fête de l’indépendance, que son pouvoir restait lié à celui des officiers de l’Armée, affirmant que s’il tombe, ces derniers tomberaient également avec lui. Après avoir chauffé à blanc les militaires, Gbagbo fâche le RHDP qui, dans une colère de foule, a semblé dévoiler au grand jour sa stratégie contre le tenant du pouvoir. «Si Gbagbo annonce qu’il a gagné, descendez dans la rue », a déclaré Anaky Kobéna, le week-end dernier, en réponse aux sorties du chef de l`Etat. Le président du MFA semblait dire haut, sous l’effet de la colère, le plan secret que le RHDP aurait préparé dans l’antichambre pour contrer le président sortant au moment opportun. Laurent Gbagbo pourrait se servir de la grave déclaration du président du MFA pour ‘’faire mal’’ au RHDP dans les jours à venir, étant entendu qu`il s`agit d`un appel à un soulèvement populaire. En tout cas, le chef de l’Etat semble tenir le beau rôle politique à moins de deux mois de l’élection présidentielle.

TRA BI Charles

Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page