Le Parti Ecologique Ivoirien



 Meeting au stade Félix Houphouet-Boigny ce matin - Affi N’Guessan aux militants :“Il faut qu’on sache qui est le vrai maître de la Côte d’Ivoire”

Rejoignez-nous sur 

vendredi 29 octobre 2010 - Par Notre Voie


  Le meeting de clôture de la direction départementale de campagne (Ddc) d’Adjame a été l’occasion, hier, au Stade Delafosse, pour Affi N’Guessan, porte-parole du candidat de La majorité présidentielle, de lancer un appel à la mobilisation. Et ce, en vue de la réussite du meeting du candidat Laurent Gbagbo, aujourd’hui, au stade Félix Houphouët-Boigny. Ce meeting qu’il a qualifié d’“instrument de mesure de chaque candidat”, vient à point nommer, selon le président du Fpi, pour montrer à la face du monde les rapports de force politique en Côte d’Ivoire. “Il faut que nos adversaires sachent qui est le vrai maître de la Côte d’Ivoire”, a-t-il martelé. Pour le président Affi, le meeting qui va clore, ce matin, la campagne du candidat de Lmp doit revêtir un caractère spécial et doit être le signe de l’attachement de la majorité des Ivoiriens à Laurent Gbagbo. Il doit traduire le vote massif futur en sa faveur au soir du 31 octobre prochain. “Le vote commence demain (Ndrl aujourd’hui). C’est après la mobilisation que la communauté internationale va constater la victoire prochaine de Laurent Gbagbo”, a-t-il estimé. Il est d’autant plus important de relever ce défi, a confié le porte- parole du candidat de Lmp, que certains candidats “inondent les ambassades de fausses informations qui tendent à faire croire qu’il y a un potentiel vainqueur autre que Laurent Gbagbo”. Alors que, a-t-il rappelé, tous les sondages recoupés donnent le chef de l’Etat actuel vainqueur de l’élection présidentielle avec un tde pourcentage qui se situe entre 53 et 55%. Au dire de Affi N’Guessan, orateur principal de ce rassemblement, les deux autres prétendants au pouvoir, à savoir Konan Bédié et Alassane Ouattara, sont disqualifiés parce qu’ils ont montrés qu’ils étaient très peu soucieux du peuple dès que survient une crise et quand on entend “un coup de fusil”. Au contraire de Laurent Gbagbo qui est revenu d’Italie pour se mettre aux côtés de son peuple meurtri par la guerre. Gervais Coulibaly, directeur national de campagne adjoint (Dnca) de Laurent Gbagbo chargé de la mobilisation de la société civile, va plus loin. Il a indiqué que Laurent Gbagbo est au pouvoir  et est assuré de se succéder à lui-même parce qu’il est le choix de Dieu. La violence ne saurait donc perturber cet état de fait.  “Ils ne mettent pas Dieu dans leur calcul. (…) Dieu est le chef de ce pays. Dieu a choisi pour chef Laurent Gbagbo”, a-t-il affirmé en faisant allusion aux militants du Rdr qui perpétuent la violence dans cette campagne électorale. Le gouverneur Pierre Amondji, Ddc du candidat Laurent Gbagbo à Adjamé, initiateur de l’évènement a recommandé la vigilance aux militants et potentiels électeurs. Il a fait observer que Konan Bédié et Alassane Ouattara sont inaptes à gouverner. Le premier s’est rendu coupable de détournement de l’argent du contribuable ivoirien ; et le second est un abonné à la violence et au faux n

Serge Armand Didi


Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page