Le Parti Ecologique Ivoirien



  Contentieux électoral : Une cacophonie révélatrice d`une crise profonde


Rejoignez-nous sur 

samedi 28 août 2010 - Par Le Nouveau Courrier


    Ces dernières semaines en Côte d`Ivoire, il ne se passe pas un seul jour sans que les journaux reviennent sur les soubresauts occasionnés par la gestion du contentieux électoral. Les dénonciations et autres réclamations qui foisonnent à la veille de la tenue du scrutin présidentiel en Côte d`Ivoire, ne sont que la manifestation d`un autre problème, hautement plus grave que ces agitations. Et pour illustrer mon propos, j`aimerais revenir sur un témoignage que j`ai reçu d`une personne que je connais bien.

Cette personne a dû se rendre au Tribunal du Plateau, parce qu`une demande de radiation avait été faite concernant son épouse. Pourtant, l`épouse en question est une Ivoirienne bon teint dont le seul crime est, selon lui, de porter un nom à consonance nordique. Devant le juge donc, le plaignant, c`est-à-dire la personne qui a déposé la demande de radiation en question, se voit demander :

« Connaissez-vous cette personne ?»

«Non, Monsieur le Président », répond simplement l`accusateur.

Alors la seconde question du juge, naturellement, est de savoir sur quoi se base la demande de radiation. Question à laquelle ce dernier répond sans vergogne : « On nous a promis 1000 FCFA par demande de radiation. Alors pour me faire beaucoup d`argent, j`ai collecté le maximum de noms possible ».

Devant cet aveu honteux, le juge n`a eu d`autre réaction que de laisser partir toutes les personnes faisant l`objet de la demande de radiation soumise par l`individu malintentionné, ainsi que le plaignant. Ce que je n`ai pas compris, c`est qu`il n`ait pas fait l`objet de poursuites, ce qui aurait certainement permis de démanteler le réseau obscur qui se cache derrière cette mission démoniaque.

En disant cela, je veux faire noter que dans toute cette agitation, il y a des personnes qui manifestement cherchent à spolier des Ivoiriens de leurs droits, et ce juste pour un intérêt égoïste. Et ce ne sont pas que les candidats à l`élection ou leurs sbires ! De simples citoyens se mettent également dans ce jeu sordide pour un gain facile. Sans aucune considération pour la paix et la quiétude de leur patrie.

D`un autre côté, il y a aussi ceux qui veulent accorder, de façon indue, le bénéfice de la nationalité ivoirienne à des personnes qui n`y ont pas droit, à des fins électoralistes. Je me souviens de la déclaration de Mme Ouloto Anne, porte-parole du RDR, qui se plaignait qu`on veuille stigmatiser une communauté en particulier. Il ne s`agit pas de communauté, mais plutôt de nationalité. Et de ce fait quelle que soit la communauté dont on est issu, on doit être en règle avec les lois de la République !

Je trouve vraiment dommage que dans un camp comme dans l`autre, ce qui est recherché, ce n`est finalement pas l`intérêt de la nation, mais simplement des moyens de s`assurer le fauteuil présidentiel. Et pour cela, on se fiche pas mal de la fracture qu`on va infliger à cette nation qu`on dit vouloir développer. Je pense qu`il faut, aujourd’hui plus que jamais, faire attention à tout ce que l`on dit et fait. Car quel que soit celui qui sera élu à l`issue du scrutin du 31 octobre prochain, la façon dont il aura été porté à la tête du pays sera d`une importance capitale pour déterminer les marges de manœuvre qu`il aura pour exercer le pouvoir.

Il faut arrêter la politique de Machiavel. Ce qui est important, c`est la Côte d`Ivoire toute entière. Alors arrêtons d`instrumentaliser le processus électoral à des fins partisanes ou tout simplement égoïstes. Arrêtons de creuser la tombe du pays, de scier la branche sur laquelle nous sommes tous assis. En Côte d`Ivoire, il y a des règles pour bénéficier de la nationalité. Ceux qui s`y plient y ont droit, quelle que soit la consonance de leurs noms. Ceux qui ne les respectent pas doivent être sanctionnés par la loi. Et cela n`a rien à avoir avec des élections. Pour que l`Afrique avance !

Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page