Le Parti Ecologique Ivoirien



Promotion de l’Attiéké : 20 MILLIARDS DE FCFA DE REVENUS ANNUELS POUR LES PRODUCTEURS ET COMMERCANTS, MAIS...


jeudi 31 juillet 2008 - Par Fraternité Matin
 


L’Attiéké, ou semoule de manioc cuit à la vapeur, est l'aliment le plus consommé par les Ivoiriens, après le riz. Malgré cette place de choix dans la menu, ce met traditionnel, issu du sud du pays, n’a malheureusement pas encore «décollé économiquement». C’est ce qu’a fait remarquer M. Cyrille Eby, Commissaire général du Festival international de l’Attiéké (FESTINAT), lors d’une conférence de presse organisée dans le cadre du lancement dudit événement. C’était ce 30 juillet dans un hôtel d’Abidjan Plateau.

«A ce jour, il existe très peu de données chiffrées, d’informations statistiques relatives à la production et à la commercialisation» de cette semoule de manioc si chère aux Ivoiriens, a expliqué M. Eby. Pourtant, a-t-il poursuivi, une étude menée par l’organisation internationale d’aide au développement (OIAD) montre que la consommation moyenne hebdomadaire d’Attiéké par famille est d’environ 15 Kg. Pendant que les revenus annuels des producteurs et commerçants tournent, eux, autour de 20 milliards de FCFA.

Egalement présente à cette cérémonie, Mme Irié Lou Colette, présidente du Conseil d’administration de la fédération nationale des commerçantes de vivriers de Côte d’Ivoire (FENACOVI-CI), a salué l’initiative du FESTINAT. Avant d’indiquer que la lutte pour la qualité des produits est au sommet des préoccupations de la fédération. «Nous sommes obligés d’en tenir compte, si nous voulons nous aussi, être compétitifs sur les marchés internationaux », a-t-elle ajouté.

Les interventions des journalistes et les contributions diverses, notamment sur les questions concernant l’organisation pratique du FESTINAT, ont permis d’enrichir la rencontre.

Prévu pour les 06, 07 et 08 Novembre prochains, le Festival International de l’Attiéké a pour objectif immédiat de favoriser l’amélioration et l’élargissement du circuit de distribution de l’Attiéké, par l’ouverture de nouveaux marchés sur tous les continents. Plus d’un million de visiteurs sont attendus, dont une forte délégation d’ivoiriens de la diaspora. De fait, les premiers promoteurs de l’Attiéké au-delà des frontières nationales.


Ghislaine ATTA
gigiatta@fratmat.info

Source : fratmat.info

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page