Le Parti Ecologique Ivoirien



Prof. Sibailly à propos des investissements en Côte d’Ivoire : “Il y a une véritable mafia au sein de la justice”




jeudi 19 mars 2009 - Par lintelligentdabidjan.org



La Côte d’Ivoire, selon le professeur Sibailly Raymond, conseiller spécial du Président de la République, a beaucoup à faire, en ce qui concerne son environnement macro-économique, si elle veut attirer davantage d’investisseurs internationaux. C’est ce qui ressort de son exposé d’hier mercredi 18 mars 2009, dans le cadre de la session de formation de l’Institut africain de développement et de stratégies (IADS). Les travaux de réflexion de la deuxième journée de formation de la matinée d’hier ont porté sur deux thèmes majeurs que sont : «Investissements internationaux et croissance en Afrique : Mythe ou réalité », présenté par l’ingénieur agronome, Kouassi Detoh et «Investissements internationaux et intégration régionale», présenté par le professeur Sibailly Raymond. Au cours de son intervention, le professeur Sibailly Raymond, Conseiller spécial du président de la République, chargé des politiques d’investissement et d’intégration africaine, a fait savoir qu’en matière d’investissements, l’Afrique n’en reçoit pas assez. Jusqu’à ce jour, les interventions des investisseurs internationaux dans les économies africaines représentent à peine 3% contre 17% pour l’Asie. Concernant le cas spécifique de la Côte d’Ivoire où les investissements se font rares, le professeur Sibailly Raymond s’est appesanti sur l’environnement macro-économique qui n’est pas incitatif. A l’entendre, c’est parce que ‘’notre environnement macro-économique’’ n’offre pas de garantie que les investisseurs privés hésitent à injecter de l’argent en Afrique. Aux dires du professeur, en Afrique, les chefs d’Etat viennent au pouvoir pour se servir, mais non pas pour servir le peuple. Ce qui va sans dire qu’il se pose un problème de gouvernance. Un mal qui, selon lui, constitue un des handicaps pour l’environnement économique. S’agissant toujours des contraintes liées à l’investissement en Côte d’Ivoire, le conseiller spécial de Laurent Gbagbo a accusé tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, posent des actes qui ne rassurent pas les investisseurs, en l’occurrence la Justice et les FDS (Forces de Défense et de Sécurité). «Il y a une véritable mafia au sein de la justice », dénonce-t-il. Indiquant que le mal est si profond que tous les gouvernements qui se sont succédé n’ont pu l’enrayer. Selon lui, le phénomène perdure parce que le policier qui est sur la route et qui rackette, ne se rend pas compte de l’acte destructeur qu’il pose. Il en est de même pour les tracasseries administratives. A en croire le professeur, c’est la somme de ces comportements qui ont surclassé la Côte d’Ivoire au huitième rang des pays les plus corrompus en Afrique. Et dans un tel contexte, il est clair que la Côte d’Ivoire ne puisse pas être attractive en ce qui concerne l’investissement privé.. Le mal de la Côte d’Ivoire selon le professeur Sibailly Raymond, ne s’arrête pas à ce niveau. Car, il y a aussi la forte pression fiscale qui n’encourage pas les investisseurs privés. Pour que ce pays bénéficie de cette attraction, le conférencier préconise un environnement macro-éconmique sain. «S’il n’y a pas de justice et de système de financement efficace et adéquat, il n’y aura pas d’investissement », prévient-il. M. Kouassi Detoh, pour sa part, a relevé le caractère complexe des investissements privés. Tout en soulignant que l’Afrique est capable de relever les défis du développement, il a déclaré que les investissements internationaux ne peuvent à eux seuls faire décoller la croissance. Toutefois, il reste persuadé que la croissance de l’Afrique doit être précédée d’un changement de mentalité et de comportement.. Pour M. Kouassi Detoh, ne peut connaître de croissance, un pays qui n’anticipe pas sur l’avenir, qui n’invente pas, qui n’incite pas les citoyens à faire des investissements, qui ne privilégie pas la compétence ou qui ne lutte pas vigoureusement contre la corruption. Une situation similaire à tous les pays africains.


Honoré Kouassi


Source : lintelligentdabidjan.org

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page