Le Parti Ecologique Ivoirien




Port d’Abidjan : 100 MILLIARDS POUR L’EXTENSION



mardi 10 juin 2008 - Par Fraternité Matin


Port Autonome d'Abidjan extentionL’extension du Port autonome d’Abidjan, décidée par le Chef de l’Etat, en vue de répondre aux ambitions économiques de la Côte d’Ivoire,  devient une réalité avec le démarrage des travaux demain. En effet, l’île Boulay,  qui va accueillir ce projet,  vivra désormais demain mercredi une ambiance particulière, puisque c’est le Président Laurent Gbagbo, lui-même, qui procédera au lancement desdits travaux. Lesquels vont conduire à la construction d’un terminal capable d’accueillir des navires transportant jusqu’à 4.000 conteneurs. « Cette extension, d’un coût de 100 milliards de francs CFA (152 millions d’euros), permettra au Port d’Abidjan de devenir un hub international pour le transbordement de conteneurs destinés aux pays voisins sans littoral, notamment le Burkina Faso, le Mali et le Niger », a expliqué le responsable de la Communication du Port, Toha Faustin, à l’AFP. Les travaux,  qui commencent demain,  vont consister en la réalisation de trois kilomètres de quai en plusieurs tranches successives, équipé de portiques à conteneurs les plus modernes. Ce projet, une fois achevé, fera du Port d’Abidjan, et partant de la Côte d’Ivoire, l’une des plus importantes destinations maritimes d’Afrique. D’ores et déjà, ce port est avec celui de Durban, en Afrique du Sud, l’un des plus performants, capable de traiter selon son directeur général, Marcel Gossio, plus de 60 navires simultanément. Toujours porté sur la compétitivité, il a inauguré le 28 mai un scanner à rayon X d’un coût de 5 milliards de francs CFA (7,62 millions d’euros) en vue de renforcer le contrôle et la lutte contre la fraude douanière. D’ailleurs, le Port d’Abidjan a enregistré au cours des dernières années des records de trafic. En 2007, il a affiché un chiffre record et même historique de 21,37 millions de tonnes, représentant une hausse de 13% du trafic de marchandises par rapport à 2006.



Il faut retenir qu’après une chute de fréquentation inhérente à la situation de crise politico-militaire que le pays a connue, le port s’est engagé depuis des mois dans une stratégie de reconquête de ses marchés, notamment en direction des pays de  l’hinterland, c’est-à-dire les pays dépourvus de façade maritime. Il a même installé des représentants locaux dans ces pays.



Goore Bi Hue



Source : fratmat.info

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France    FéPEV-RAO  

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page