Le Parti Ecologique Ivoirien



Flambée des prix des denrées : YAMOUSSOUKRO VA PASSER À LA PHASE DE REPRESSION



vendredi 30 mai 2008 - Par Fraternité Matin
 

«Après une première phase de sensibilisation, qui nous a vu envoyer nos agents à la rencontre de l’ensemble des commerçants en vue du respect des consignes gouvernementales, nous les avons encore convoqués, en présence de l’autorité préfectorale, pour le leur signifier à nouveau. Afin qu’ils ne viennent pas dire qu’ils n’étaient pas informés….Parce que, désormais, nous allons passer à la phase de répression, si les mesures ne sont pas respectées … ». C’est le message sans ambiguïté que M. Dally Boniface, le directeur régional du Commerce des Lacs a livré aux commerçants et opérateurs économiques de la capitale politique et administrative. C’était hier jeudi, à la salle de conférence de la sous-préfecture de Yamoussoukro.

Auparavant, M. Dally a expliqué à ses interlocuteurs que cette flambée des prix, loin d’être propre à la Côte d’Ivoire, se situe à l’échelle mondiale. Il en a donné les causes. Qui sont à la fois endogènes (faux frais routiers) et exogènes (le choc pétrolier et la sous production céréalière).

Face à cette situation, a-t-il dit, le président et le gouvernement ivoirien ont arrêté des mesures qui ont du mal à être appliquées sur le terrain. «Nous sommes le relais de l’Etat ici à Yamoussoukro. Et, il nous revient le devoir de faire appliquer ces mesures là » a fait savoir M. Dally.

Mme Bally Honorine Solange, 1ère vice présidente de l’Union des Consommateurs de Yamoussoukro (UNICOSY) a soutenu la démarche de la direction régionale du commerce; avant de s’insurger contre l’exagération spécifique de cette flambée des prix dans la capitale politique ivoirienne.

Les commerçants eux-mêmes se sont réjouis de la rencontre et disent avoir pris acte des décisions de M. Dally. Toutefois M. Doumbia Ismaël, président des commerçants de Yamoussoukro a tenu dire que la hausse des prix  qui s’observe sur le marché n’est pas propre à la seule capitale de la région des Lacs. «Il faut traiter le problème de façon globale…C’est à Abidjan que  nous nous approvisionnons…Si nous achetons moins cher, il va s’en dire que nous revendrons moins cher…Comme il est maintenant question de répression, nous en prenons acte et aviserons à temps opportun »


COULIBALY Souleymane


Correspondant régional





Source : fratmat.info

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France    FéPEV-RAO  

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page