Le Parti Ecologique Ivoirien



Semaine nationale de la propreté  3.800 jeunes à l'assaut des ordures



mardi 21 octobre 2008 - Par Nord Sud
 


égouts bouchés

Plusieurs jeunes se trouvent dans les rues d'Abidjan depuis le samedi à l'occasion de la Semaine nationale de la propriété. Leur mission, rendre la perle des lagunes propre.

Le rond-point des 220 logements, appelé officieusement «place Houphouët Boigny» présente une meilleure allure depuis le dimanche. Ce n'est pas encore l'embellissement attendu, mais les immondices qui occupaient cet espace depuis plus d'un an sont en train d'être convoyés vers des dépotoirs. Bottes aux pieds, gants, balai, râteau, poubelle et pèle à la main, des jeunes gens arborant des tee-shirts blancs au verso desquels l'on peut lire : «La rue n'est pas une poubelle ; la ville n'est pas une poubelle», s'adonnent depuis le samedi à cette besogne. C'est la Semaine de la propreté, initiée par le ministère de la Ville et de la Salubrité. Et pour la circonstance, 3.800 jeunes ont été retenus avec pour mission de rendre la perle des lagunes propre. «Nous, nous sommes au nombre de 20 et nous nous occupons de ce secteur (le rond point qui abrite une statue de Houphouët Boigny) aujourd'hui. Mais dès demain, nous irons vers un autre site de la commune d'Adjamé», explique N. Alexis, membre du groupe. A 20 mètres de ce lieu, en direction de Williamsville, un second groupe s'occupe du balayage du sable se trouvant sur la voie pendant que quelques uns parmi eux s'activent au ramassage des sachets, bouts de papier, peaux de bananes et autres détritus jetés sur le trottoir. Ils sont quelques fois aidés dans leurs tâches par des agents de police affectés à la régulation de la circulation. A l'occasion de l'ouverture de cette semaine qui a eu pour cadre le carrefour de Gonzagueville, Mel Eg Thédore ministre de la Ville et de la Salubrité urbaine a expliqué les enjeux de l'initiative. Il s'agit selon lui de rendre la capitale économique propre. «La ville d'Abidjan est sale, les rues sont sales. Nous ne saurons rester indifférents face à cette situation qui ne cesse de prendre de l'ampleur. Il faut agir. Et après la phase de la sensibilisation, nous avons décidé de passer à l'action en instaurant une semaine de la propreté. Celle-ci consiste pour chaque Ivoirien à prendre un peu de son temps pour rendre son environnement propre. Et pour les aider dans cette tâche, nous avons retenu plus de 3.000 jeunes qui seront dispatchés dans les différentes communes d'Abidjan avec pour mission de rendre Abidjan propre», a expliqué le ministre. Ces jeunes gens seront rémunérés à raison de 3.000 Fcfa par jour. «Ce qui fera donc 15.000 Fcfa à la fin de la semaine (pendant deux jours, les cérémonies se tiendront à l'intérieur du pays). (…) Ils auront également une couverture sanitaire. Après cette action de ces jeunes volontaires, la relève doit être prise par l'Anasur (Agence nationale de la salubrité urbaine) et les mairies», a affirmé Mel Thédore. Les différents groupes ont reçu des kits composés de bottes, gants, brouettes, poubelles, balais, pèles et serpillères pour mener à bien leur mission. Afin de les y encourager, le ministre Mel leur a donné un coup de main.

 

Touré Yelly




Source : nordsud.htm

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page