Le Parti Ecologique Ivoirien



Probo Koala : Greenpeace veut des poursuites aux Pays-Bas

Rejoignez-nous sur 

vendredi 18 septembre 2009 - Par AFP


LA HAYE - L'organisation écologiste Greenpeace a saisi la justice néerlandaise pour obtenir que les responsables du déversement de déchets toxiques par le cargo Probo Koala soient poursuivis pour les faits commis en Côte-d'Ivoire, a-t-on appris jeudi de source judiciare.

La cour d'appel de La Haye a été saisie mercredi par Greenpeace qui lui demande d'ordonner au parquet d'entamer des poursuites, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la cour d'appel. Une décision devrait être rendue d'ici un à deux mois, a-t-il précisé.

Les autorités du port d'Amsterdam n'avaient pas retenu le cargo lors de son passage à l'été 2006, malgré une opération avortée de nettoyage de ses soutes. Le déversement des déchets toxiques du Probo Koala en août 2006 à Abidjan avait causé la mort de 15 personnes, selon un rapport de l'ONU publié jeudi.

Trafigura, la multinationale qui avait affrêté le cargo, le capitaine et la ville d'Amsterdam sont poursuivis par la justice néerlandaise pour des infractions à la législation sur les importations et exportations de déchets, pollution maritime et faux en écriture commis aux Pays-Bas. Le procès au fond devrait débuter à l'été 2010.

"Nous avons tenté également d'enquêter sur les faits commis en Côte d'Ivoire, mais ce pays ne nous a jamais transmis les informations que nous lui avons demandées", a déclaré à l'AFP une porte-parole du parquet, Esther Schreur. "La Côte d'Ivoire a de toute façon elle-même enquêté sur ces faits", a-t-elle ajouté.

Claude Dauphin, le patron de Trafigura, la multinationale qui avait affrété le Probo Koala et plusieurs de ses collaborateurs "étaient au courant et impliqués dans le déversement des déchets toxiques", a indiqué Greenpeace dans un communiqué.

En octobre 2008, deux responsables locaux impliqués dans l'affrétement du Probo Koala ont été condamnés à 20 et 5 ans de prison à Abidjan. En février 2007, la Côte d'Ivoire a conclu un accord avec Trafigura, mettant un terme aux poursuites en échange d'un dédommagement de 152 millions d'euros.


Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page