Le parti Ecologique Ivoirien




13.08.2007

Le Parti Vert condamne l’exclusion d’une militante afghane des droits de la personne

Elizabeth May (Chef de fil des Verts du Canada)OTTAWA – La chef du Parti Vert Elizabeth May demandait aujourd’hui au gouvernement fédéral d’envoyer un message de condamnation clair au gouvernement de l’Afghanistan pour avoir expulsé du Parlement du pays la militante pour les droits de la personne Malalai Joya.

« Nous sommes conscients qu’il faut du temps et une formation pour développer et maintenir une culture de démocratie », déclarait Mme May, « mais les progrès de l’Afghanistan pour améliorer la qualité de ses dirigeants politiques s’avèrent extrêmement décevants. »

« Il est horrifiant de voir une parlementaire parmi les mieux connues et les mieux respectées du pays expulsée de la législature alors que le gouvernement du président Karzai déploie bien peu d’efforts pour se défaire des incompétents ou de ceux ayant des antécédents criminels. Malalai Joya lutte pour un gouvernement responsable et son exclusion transmet un message très négatif sur les progrès de l’Afghanistan en matière de démocratie représentative. »

Malalai Joya est l’une des 68 femmes élues au Parlement afghan. Elle a été mise à la porte essentiellement pour ses critiques sur les seigneurs de guerre et autres criminels de guerre au sein du gouvernement Karzai. Sa campagne inlassable contre la présence de personnes coupables de violations des droits de la personne au sein du gouvernement, dont de nombreux combattants et commandants moudjahidines, a fait d’elle la cible de nombreuses tentatives d’assassinat.

« Le véritable test du gouvernement Karzai », déclarait Joe Foster, porte-parole du Parti Vert en matière de droits de la personne, « sera de savoir dans quelle mesure les Afghans, notamment les femmes, auront droit à la liberté d’expression, aux soins de santé et à l’éducation.

« On estime à 51 pour cent environ le nombre d’Afghans alphabètes comparativement à seulement 21 pour cent d’Afghanes. Les dernières statistiques révèlent que tandis que la plupart des garçons vont à l’école, ce droit n’est accordé qu’à un tiers des filles environ.

« Malalai Joya et d’autres militants comme elle sont le meilleur espoir de l’Afghanistan pour corriger ce déséquilibre. Le Canada doit défendre cet espoir pour s’assurer que ceux et celles qui défendent les droits de la personne ne sont pas réduits au silence. »



Source : partivert.Canada



Les Verts D'Europe        Le logo des Verts Mondiaux         Le logo des verts de France          FéPEV-RAO



Reproduction interdite du site

haut de page haut de page