Le Parti Ecologique Ivoirien



Forêt ivoirienne : L’ÉTAT MET EN PLACE UNE AGENCE NATIONALE POUR REBOISER LES TERRES INOCCUPÉES PAR L’AGRICULTURE



mardi 08  juillet 2008 - Par Fraternité Matin
 


Le gouvernement ivoirien vient de créer une Agence nationale pour le développement des forêts rurales (ANDEFOR). Cette initiative fait l’objet d’une réflexion entamée depuis hier lundi à Grand Bassam.

A l’ouverture de ces travaux, le ministre de l’Environnement, des Eaux et forêts, le Docteur Daniel Aka Ahizi, a insisté sur l’espoir que représente la future ANDEFOR. Il s’agit de « récupérer les superficies forestières perdues par une gestion plus rationnelle de ce qui nous reste de forêt naturelle, par la protection des plantations forestières et par le reboisement des terres inoccupées par l’agriculture» a déclaré le ministre de l’Environnement.

Pour M. Aka Ahizi, cette nouvelle structure aura non seulement en charge, la gestion des 60 mille hectares reboisés dans le cadre de la reforme forestière de 1994 mais également le reboisement des 150 mille hectares attendus d’ici à 2015, dans le cadre de l’ambitieux programme national de reboisement. Et d’ajouter : «Les plantations forestières issues des différentes journées de l’arbre requièrent, une prise en main effective, pour atteindre le relèvement de notre couvert forestier, au taux de 20% pour le maintien de l’équilibre écologique et de la biodiversité. La structure la mieux indiquée pour jouer ce rôle, nous le pensons est encore l’ANDEFOR».

Les documents à valider au cours de l’atelier de Grand Bassam doivent définir les statuts juridiques, les missions et les dotations financières de cette structure.

C’est le lieu de rappeler que l’atelier d’étude de septembre 2007 avait retenu le type de société à participation financière de l’Etat sous forme de société anonyme avec un capital de 500 millions de FCFA détenus à 34% par l’Etat et 66% par le privé.

L’ANDEFOR sera placée sous la tutelle du ministère en charge de la forêt et de celui de l’économie et des finances.

La Côte d’Ivoire, il convient de le souligner, dispose de six millions d’hectares de forêts classées gérées par la société pour le développement forestier (SODEFOR), créée en 1966.

Les 25 millions hectares du domaine forestier rural qui abrite notamment les parcs de Taï et de la Comoé, deux écosystèmes importants de la sous région ouest africaine se dégradent considérablement du fait des activités humaines.


TANOH Benoît

Source : fratmat.info

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France    FéPEV-RAO  

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page