Le Parti Ecologique Ivoirien



Eau polluée : Une cour commune touchée à Gonzagueville Les explications de la Sodeci


Rejoignez-nous sur 

mercredi 31 mars 2010 - Par Soir Info


  « C’est la mauvaise odeur de l’eau qui m’a dérangé », a témoigné le lundi dernier 29 mars, M. Gbané qui nous a joint par téléphone. Selon le témoignage de M. Gbané (habitant de la cour où le sinistre a été vécu), le fait a été observé au début du mois de mars 2010. « Un matin, nous nous sommes aperçus que l’eau des robinets avait une très mauvaise odeur. J’ai donc contacté le service de la Sodeci (Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire) pour porter l’information. Rapidement, les agents de l’entreprise sont venus sur place et ont constaté avec des habitants de la cour. Ils ont changé mon compteur et l’ont remplacé par la suite par un autre compteur. Après ce changement, l’eau est redevenue normale. Malheureusement, quelques jours seulement après, le problème a resurgi. L’eau sentait encore mauvais. J’ai encore appelé la Sodeci qui est venue avec une forte équipe. Elle a creusé et fouillé pour trouver le problème », a expliqué, le lundi dernier 29 mars, ce chef de famille d’une habitation dans la cour commune à Gonzagueville. A l’en croire, pendant plusieurs jours, ce problème a stressé les occupants de la cour parce que la Sodeci ne savait pas d’où provenait le problème. Car, en plus de fouiller partout, elle interrogeait ici et là pour recouper les informations. Interrogée sur cette affaire, le mardi 30 mars 2010 dans son bureau en Zone 3, Mme Rosemonde Lokrou (Directeur régional Abidjan Sud de la Sodeci) a reconnu qu’il y a eu un problème d’eau nauséabonde dans une cour commune à Gonzagueville. « Le client nous a fait appel. Nous avons constaté l’odeur. La direction régionale d’Abidjan Sud et la Direction Qualité de la Sodeci se sont déplacées pour suivre cette affaire de près. Le compteur a été changé, mais par la suite, le problème est revenu. Par ailleurs, malgré l’enlèvement du compteur, nous avons constaté que les deux habitations sur les cinq qui avaient ce problème dans la cour continuaient à recevoir de l’eau. Suite à nos fouilles, nous avons constaté des anomalies sur leurs raccordements privés respectifs d’approvisionnement en eau potable. Les deux clients ont, en effet, procédé à des opérations de rabaissement de leurs compteurs respectifs », a expliqué Mme Lokrou. Selon elle, les deux clients qui ont procédé à cette opération, par les soins d’un plombier ambulant, l’ont fait pour recevoir de l’eau à tout moment. Mais, a-t-elle indiqué, cela n’expliquait pas pourquoi ils avaient de l’eau sans compteur. Ayant réservé cette enquête à plus tard, les équipes de la Sodeci se sont concentrées sur l’origine du problème de l’eau nauséabonde. C’est finalement dans les causeries avec des habitants du quartier qu’elles découvriront l’origine du problème. « Au cours de notre enquête, un habitant a révélé que, récemment, la mairie de Port Bouët a cassé des tuyaux en ramassant des ordures dans le dépotoir des ordures. C’est sur le lieu de ce dépotoir que nous avons découvert toute l’horreur. Les tuyaux ont été cassés mais n’ont pas été réparés. Ceux qui l’ont fait ont juste bouché avec du sable », a expliqué Mme Lokrou en présence de l’un de ses collaborateurs, M. Ouattara Yssouf.

Le dépotoir changera de place

Sur place, à Gonzagueville, la Sodeci a effectivement procédé à des fouilles pour constater l’ampleur des dégâts. En effet, le dépôt des ordures de la mairie est installé sur les conduites d’eau potable de la zone. Certainement, pour une question de procédure, la Sodeci a décidé de faire constater les dégâts par un huissier de justice, le lundi 29 mars dernier. « La Direction technique de la mairie de Port Bouët a été saisie par cette affaire. Elle était absente pendant le constat de l’huissier », a déploré le Directeur régional Abidjan Sud de la Sodeci. Interrogé, M. Sanogo de la Direction technique de la mairie de Port Bouët a fait savoir que la mairie a été saisie du problème et n’a pas fui ses responsabilités. Elle a d’ailleurs envoyé une équipe de la mairie qui a fait le constat du sinistre causé par l’équipe de ramassage d’ordures de la mairie « Nous avons décidé de déplacer le dépotoir. Nous l’avons dit à la Sodeci », a-t-il confié lorsque nous l’avons joint par téléphone, le mardi dernier 30 mars. Avant cette opération de déplacement du dépotoir, la Sodeci a fait désinfecter les raccordements privés des clients de la cour commune et les conduites d’eau desservant la zone à Gonzagueville. « La Direction Qualité a fait plusieurs prélèvements. On s’est rendu compte que le problème est circonscrit au niveau de la cour commune. Mais on a préféré désinfecter toutes les conduites par mesure de précaution », a soutenu Mme Rosemonde Lokrou. Il faut dire que cette précaution n’est pas inutile lorsqu’on se rappelle que pendant le mois de février dernier, des habitants de la cité Coprim à Yopougon ont vécu le drame de l’eau polluée qui a enregistré d’ailleurs un décès.

par Hermance KOUKOUA-N’TAH


Source : soirinfo.com

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page