Le Parti Ecologique Ivoirien



Secteur du produit vivrier - Les actrices souhaitent la nomination d`un Conseiller spécial




samedi 7 mars 2009 - Par Le Temps



   Les femmes du vivrier de Côte d`Ivoire ont été reçues hier, au palais de la Présidence, au Plateau par le Président de la République, Laurent Gbagbo. Elles sont allées lui exposer leurs différents problèmes rencontrés dans le cadre de leur métier et souhaitent la nomination d`un Conseiller spécial chargé du secteur.

La présidente du comité d`organisation, Mme Gbakayoro, qui a pris la première, la parole, citant feu Thomas Sankara a fait savoir qu`il n`y a pas de réel développement sans la participation effective de la femme. C`est pourquoi, a-t-elle souhaité, la modernisation du secteur, afin de permettre à la Côte d`Ivoire de s`autosuffire. Emboîtant le pas à Mme Gbakayoro, Mme Irié Lou Collette, la présidente de la Fédération nationale des coopératives de vivriers de Côte d`Ivoire (Fenacovi-ci) a fait savoir au Président de la république que, les femmes du secteur sont prêtes à l`accompagner dans sa politique. "Nous voulons être les "Mamans Benz" de la Côte d`Ivoire à l`instar des femmes du Togo. Nous voulons nourrir les Ivoiriens ", a-t-elle lancé. Pour atteindre cet objectif, Mme Irié Lou Colette a demandé au chef de l`Etat de mettre à leur disposition, des moyens conséquents. Car, indique-t-elle, un plan a été mis en place pour la culture du riz à l`instar du café et du cacao. Ce plan, qui selon elle, permettra la création de 9000 emplois, a trait à la production, à la transformation et à la commercialisation. Prenant à son tour la parole, Mme Irié Lou Rosalie épouse Botti, a égrené les difficultés que rencontrent les femmes sur le terrain. Ces difficultés, selon Mme Botti, se trouvent dans le coût élevé des intrants agricoles, l`insuffisance des infrastructures routières et le mauvais état des pistes, la quasi-inexistance de structures de conservation et de transformation des produits, le refus des banques d`accorder des prêts conséquents et la réticence des compagnies d`assurances à soutenir le secteur. Ainsi, qu`à la lenteur et les tracasseries administratives dans l`obtention par les coopératives des agréments, le retour rampant des tracasseries routières, l`insécurité grandissante sur les routes, due aux coupeurs de routes, le maintien par les transporteurs du coût élevé du transport des marchandises malgré la baisse du coût du prix du carburant, le non ramassage des ordures entassées devant les marchés, la détérioration des produits vivriers contenus dans les camions immobilisés de force au cours de certains mouvements sociaux, causant de lourds préjudices économiques…Face à toutes ces difficultés, Mme Irié Lou Rosalie épouse Botti a souhaité la mise à leur disposition des résultats des recherches scientifiques des institutions telles que le Cnra, l`Adrao… afin de garantir non seulement une meilleure qualité, mais aussi et surtout une productivité supérieure. Elle a aussi suggéré la création de télé centres dans les zones rurales et dans les commerçants et consommateurs sur la demande et l`offre, la réglementation et le suivi par l`Etat de la fixation des prix de transports des produits vivriers, la mise en place d`une politique économique d`incitation des banques à investir dans le développement agricole…Afin de parvenir à mieux cerner toutes ces difficultés liées à ce secteur, les femmes du vivrier de Côte d`Ivoire souhaitent la nomination d`un Conseiller spécial chargé du vivrier auprès du chef de l`Etat, Laurent Gbagbo, issu de leur rang. Pour Mme Irié Lou Rosalie, c`est à cette condition que leurs différents problèmes trouveront une solution définitive. Pour sa part, le Président de la République s`est dit heureux du travail abattu par ces femmes. Qui, malgré la situation difficile du pays, ont pu nourrir les Ivoiriens. Pour service rendu à la nation, le Président de la République a décidé d`honorer ces braves femmes, le 7 août prochain, date de la commémoration de l`indépendance de la Côte d`Ivoire. Aussi, il les a appelées à sortir des sentiers battus de l`informel pour aller à une mécanisation de l`agriculture des produits vivriers.

Joseph Atoumgbré
attjoseph@yahoo.fr


Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page

haut de page haut de page