Le Parti Ecologique Ivoirien



Filière Bétail et viande : Les acteurs créent une nouvelle fédération


Rejoignez-nous sur 

samedi 23 janvier 2010 - Par L'Expression


Les acteurs de la filière bétail-viandes ont procédé, hier, à l’ouverture de l’assemblée générale constitutive de leur fédération nationale.

Les coopératives de base la filière bétail-viande de la Côte d’Ivoire ont décidé de donner une nouvelle dynamique à leur secteur longtemps miné par des divergences structurelles. Pour ce faire, ils ont convenu de la création d’une fédération nationale des coopératives de la filière bétail-viande de Côte d’Ivoire. L’assemblée générale constitutive de cette structure a eu lieu, hier, au conseil économique et social au Plateau. Placée sous la présidence du ministre de la production animale et des ressources halieutiques, Dr Douati Alphonse, cette assemblée a également enregistré la présence du ministre de l’intégration, Koné Amadou, de plusieurs présidents de fédération venus de la sous région (Mali, Burkina, Sénégal, Benin) et du responsable du programme Atp (Agro-business Trade Promotion), Sidibé Seydou, un programme régional financé par les Etats Unis d’Amérique pour dynamiser les filières bétail. Le responsable dudit projet a souligné la volonté des Etats Unis d’accompagner les acteurs de la filière pour le développement de leurs activités. Il a souhaité que la nouvelle fédération qui va naitre s’inscrive dans une gestion professionnelle. Sidibé Seydou a noté qu’il était nécessaire que les différents pays travaillent ensemble. Le président de la confédération des fédérations nationales des filières bétail-viandes des pays membres de l’Uemoa, Issiaka Sawadogo, s’est réjouit de la tenue de l’assemblée. Ces assises, a-t-il souligné, mettront fin aux spéculations qui taxent l’actuelle fédération d’illégitime. En effet, la fédération nationale des coopératives, associations et sociétés de la filière bétail viandes de Côte d’Ivoire (Fenacofb-ci), qu’il dirige est ne connait des conflits de leadership. C’est pourquoi il a salué l’implication des autorités ivoiriennes « Il faut noter que le gouvernement s’est personnellement investi dans cette assemblée constitutive pour lui donner sa marque de crédibilité. Et des avocats sont là pour constater les travaux des assises » a fait remarqué Issiaka Sawadogo. Il salué les efforts consentis par leur ministre de tutelle pour donner les moyens d’action la confédération qu’il dirige. Avant d’exprimer sa confiance à la nouvelle fédération qui sera portée sur les fonds baptismaux, au terme des deux jours d’assises. Le Dr Aphonse Douati s’est félicité de voire que les recommandations d’un récent atelier organisé par son ministère aient été prises en compte par les organisateurs de l’assemblée. Cela réduira, selon lui, le déficit récurrent de viande sur le marché. « Les besoins en viande de la Côte d’Ivoire est de 100 milles tonnes par ans et seulement 38% du ravitaillement est couvert par la production nationale. Pour répondre au ravitaillement, il faut une fédération forte qui demande l’implication de tous. Ouverte à l’intégration » a conseillé le ministre. Le président de la cérémonie a également rappelé les producteurs de bétail au respect de leurs engagements. « Le gouvernement vous encourage pour votre initiative. Mais ne perdez pas de vu que vos vous êtes engagés à cultiver l’esprit d’entente et de consolidation de la filière » a rappelé le président de la rencontre. Rappelons que les conclusions de ces assises seront données ce matin avec la présentation du conseil d’administration.

Le ministre Alphonse Douati a réitéré le soutien du gouvernement aux acteurs de la filière bétail-viande


Encadré

Le convoyage de bétails, un réseau d’escrocs

Le président de l’union des consommateurs Soumahoro Ben Fally, a traduit le ral-bol des consommateurs à l’ouverture de l’assemblée constitutive de la fédération de la filière bétail-viande. Il a lancé un appel au gouvernement pour qu’il s’implique davantage dans la gestion de la filière pour assurer la sécurité des consommateurs. Soumahoro Fally a pointé un doigt sur le système de convoyage qui a fait flamber, selon lui, le prix du bétail durant les récentes fêtes de finn d’année. Ce système dont se sont accaparées certaines personnes est, à en croire le président des consommateurs, un réseau d’escrocs, sans foi, ni loi. Et d’interpeller le ministre Alphonse Douati afin que ce réseau soit démantelé. « Les consommateurs sont ceux qui supportent la flambée des prix ». Ces propos ont eu échos. Le ministre Alphonse Douati a rappelé que le convoyage n’est pas un métier » Celui qui pense que c’est un métier, perds son temps » a martelé ce dernier

K. Anderson



Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page