<

Le Parti Ecologique Ivoirien



SOCIETE : Taxés d’être des usines à cadavres Les directeurs des trois CHU d’Abidjan réagissent




Le 19 mai 2008 - par l'Intelligent d'Abidjan
 

CHU de Cocody - AbidjanSuite à une enquête du confrère Nord Sud qui barrait à sa une, au “CHU d’Abidjan, les usines à cadavre”, les directeurs généraux des trois CHU à savoir Treichville, Cocody et Yopougon ont donné la réponse à cet article qu’ils ont trouvé diffamant pour leur corporation.

Au cours d’un point de presse tenu le samedi 17 mai 2008 à la salle de conférence du CHU de Treichville, Pr. Niamkey Ezani Kodjo, DG de ce CHU a d’emblée souligné que la santé est une chose trop sérieuse pour être banalisée. Il a, certes, reconnu que des dysfonctionnements existent dans les CHU, tels que le laxisme, la négligence et des dérapages comme le racket, mais cela ne saurait pour lui, traduire le quotidien des établissements sanitaires. A ce propos, le professeur Niamkey a rappelé que le ministre de la Santé a dénoncé ces faits et des sanctions disciplinaires ont été prises. Pour situer le haut niveau d’expertise du personnel des CHU, il a donné le volume de soins au titre de l’année 2007 avec les trois mois de grève qui ont perturbé le fonctionnement normal de ces établissements. “Sur 108484 consultations, il y a eu 37961 hospitalisations, 6681 interventions chirurgicales pour 12,75% de décès”, a-t-il dit. Poursuivant, il a précisé que le taux moyen de 12,75% de mortalité dans les trois CHU démontre que tous ceux qui entrent chez eux ne meurent pas systématiquement. Mieux, dira-t-il, “c’est régulièrement que les CHU reçoivent des malades de la sous-région”. Cependant, la paupérisation des populations dont les CHU ne sont pas responsables selon le Pr. Niamkey a des conséquences désastreuses sur la qualité des soins. A ce titre, il a fait savoir que les CHU ont mis en place des systèmes différés de paiement et de prise en charge de cas sociaux qui leur coûtent par an entre 75 à 100 millions de francs. ”Mais cela s’avère quelque fois insuffisant”, a-t-il ajouté. Malgré les difficultés, le Pr. Niamkey a assuré que les perspectives sont bonnes avec l’acquisition de matériels pointus pour les établissements sanitaires. Les agents de la santé ont espoir que la politique de réhabilitation des locaux et d’équipement va s’accélérer avec la sortie de crise. Pour finir, au nom de ces collègues des deux autres formations sanitaires publiques, il a souligné que ces articles publiés dans ce journal ont fait beaucoup de torts à l’image de notre pays, surtout à la veille de l’Assemblée mondiale de la Santé et surtout que ce genre de titre est démotivant pour le personnel soignant qui pour la plupart se sacrifie avec peu de moyens pour sauver des vies.

Olivier Guédé



Source : intelligentdabidjan.org


Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France    FéPEV-RAO            





haut de page haut de page