Le Parti Ecologique Ivoirien




Filière café cacao
Le deal que Gbagbo propose aux détenus




mercredi 22 octobre 2008 - Par Le Patriote
 


Qu’est ce qui a bien pu pousser le chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, à faire arrêter les barons de la filière café cacao qui croupissent à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) depuis des mois ? Cette question, beaucoup de partisans du régime se la sont posées dès les premières heures des arrestations. Avec le temps, le chef de file des refondateurs lui-même a dû en mesurer la pertinence. Et tirer les conséquences. Politique notamment. C’est ce qui pourrait expliquer cette récente tentattive de ressaisir. En effet, selon de bonnes sources, Laurent Gbagbo a envoyé un émissaire vers les détenus. Avec une proposition en or. Elle a consisté à dire à Tapé Do, Henri Amouzou, Angeline Kili, Placide Zoungrana, Didier Gbogou, Jean-Claude Bayou, ainsi qu’aux autres détenus, que le chef veut les faire sortir de prison avant les élections. A votre avis, quelle a bien pu être l’attitude des concernés ? Croyez-vous qu’ils ont sauté de joie à l’idée de respirer l’air frais de la liberté ? Si vous répondez par l’affirmative, vous avez tout faux. Eh bien, ils ont renvoyé paître l’émissaire de Gbagbo. Tous autant qu’ils sont, comme s’ils s’étaient passés la consigne, ont refusé cette proposition en bloc. Mais mieux ou pire, c’est selon, ils ont un plan B. Ce plan consiste, toujours selon les informations en notre possession, à peu près en ceci : les ‘’prisonniers du chocolat’’ ne veulent pas couler seuls. Si d’aventure, ils devaient couler, ils entendent couler avec certains cadres du parti au pouvoir qui se trouvent actuellement en liberté. Nos sources soutiennent que les détenus sont en train de préparer une bombe. Et une vraie, qui si l’on n’y prend garde, risque d’emporter tout sur son passage. Exactement comme un tsunami. Cette bombe, la voici. Après avoir rejeté du revers de la main, la proposition de Gbagbo de les faire sortir de prison, ils ont décidé de faire une compilation, un dossier qui récapitule tout ce qu’ils ont donné au FPI. C’est-à-dire, l’argent, les cadeaux, les plis, les bons de carburant, etc. Et remettre le dossier au juge d’instruction, Ladji Gnakalé Joachim, à charge de l’affaire. En clair, tout ce qu’ils ont sorti des caisses des différentes structures dont ils avaient la gestion et qu’ils ont remis soit directement aux responsables du FPI, soit par personnes interposées. Une belle façon pour eux de dire que s’il y a eu détournement, ils n’ont pas été les seuls à y être impliqués. L’on sait par exemple que pour apporter leur contribution à l’effort de guerre, au plus fort de la crise, des responsables desdites structures, avaient débloqué la bagatelle de 10 milliards de FCFA. Pour les achats d’armes en vue de lutter contre ceux qu’on appelait alors, ‘’les envahisseurs’’. Toujours dans leur volonté de donner un coup de pouce au régime de la Refondation dont sont issus la plupart d’entre eux, ils ont encore délié le cordon de la bourse. Cette fois ci, ce sont 2 milliards de FCFA qui sont sortis des caisses des structures pour aider des étudiants à pouvoir s’inscrire, parce qu’entre temps, les inscriptions à l’Université avaient pris l’ascenseur. Ces faits sont connus des Ivoiriens parce qu’ils se sont passés à la télévision. Pour sûr, Dieu seul sait ce que certains cadres et responsables de la Refondation ont pu avoir des gérants de la filière café cacao. Si les détenus ont vraiment pris la résolution de procéder ainsi, c’est qu’ils sont sûrs de leur fait.

Cependant, selon des sources proches des détenus, ces derniers aurait dit ne pas avoir reçu l’émissaire de qui que ce soit pour leur faire une quelconque proposition. «C’est vrai que je ne suis pas avec eux tous les jours, mais depuis leur incarcération, je me rends à la Maca, les jours de visite (Mardi, jeudi et samedi Ndlr), ils ne m’ont pas dit que des démarches pour les élargir étaient en cours’’, a fait savoir un proche de Tapé Do que nous avons joint hier en fin de soirée.

Yves-M. ABIET


Source : lepatriote.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page