Le Parti Ecologique Ivoirien



Débat-entre-vices-présidentiables aux Amériques : Joe Biden domine le débat, mention honorable pour Sarah Palin




vendredi 03 octobre 2008 - Par Reuters
 


Joe Biden et SarahPalinST. LOUIS, Missouri (Reuters) - A en croire les sondages réalisés à chaud et les commentaires des politologues, le débat des colistiers a comme prévu tourné jeudi soir à l'avantage du démocrate Joe Biden, mais la républicaine Sarah Palin est semble-t-il parvenue à sortir de la spirale négative de ces derniers jours.

A l'heure de débattre avec ce vétéran de la politique américaine, élu depuis 1972 au Congrès, la gouverneur de l'Alaska choisie à la surprise générale par John McCain pour former le "ticket" républicain était au centre de toutes les interrogations sur ses compétences.

Les sondages réalisés juste après leur duel télévisé ne laissent guère place au suspense: Joe Biden est sorti vainqueur de ce seul et unique rendez-vous de campagne entre les deux vice-présidentiables.

Selon une étude CNN/Research Opinion, le sénateur démocrate du Delaware l'a emporté aux yeux de 51% des personnes interrogées contre 36% pour Palin. Le sondage réalisé par Knowledge Networks pour CBS auprès des électeurs indépendants donne Biden vainqueur par 46% contre 21% pour la colistière républicaine.

Mais Sarah Palin, fidèle à son franc-parler populaire et arrivée sur scène en lançant un clin d'oeil à la caméra, n'a pas réédité ses piètres performances des interviews accordées aux médias américains depuis sa nomination et qui font la joie des humoristes américains depuis quelques semaines. Plus d'allusion à la proximité géographique entre l'Alaska et la Russie pour expliquer sa connaissance de la situation russe.

Et lorsque Biden s'est interrogé sur le bilan économique des deux mandats de Bush, Palin lui a rétorqué: "Et vous voilà de nouveau braqué vers le passé, vous avez consacré tout votre avant-propos à l'administration Bush. Mais nom d'une pipe ! ("doggone it !"), regardons de l'avant et disons aux Américains ce que nous projetons de faire pour eux."

Pour 84% des personnes interrogées par CNN/Opinion Research, Palin s'en est mieux sortie que prévu (la proportion est de 64% concernant Biden).

"IL N'Y A PAS EU D'ACCIDENT"

Difficile de dire néanmoins si ce débat aura un impact fort sur la campagne de McCain, en difficulté face à un Barack Obama qui s'est détaché dans les sondages à mesure que la crise financière prenait de l'ampleur.

Mais le camp républicain pourra trouver matière à se réjouir de la prestation de Palin. "La barre n'était pas haute et elle l'a franchie avec succès, elle a remis McCain dans la course", affirme Scott Reed, stratège électoral du Grand Old Party.

Même David Axelrod, l'un des plus proches conseillers d'Obama, concède que Sarah Palin a fait la démonstration de son formidable talent pour toucher les gens, directement.

Mais il rappelle aussitôt que l'enjeu n'est pas là. "C'est toujours agréable de recevoir un clin d'oeil, mais c'est également agréable de recevoir un chèque, et c'est ça qui préoccupe la plupart des gens", disait-il dans la salle de presse de la Washington University de St Louis qui accueillait ce débat.

Liz Chadderdon, stratège du Parti démocrate, a rendu pour sa part hommage aux conseillers qui ont entraîné Palin pour ce rendez-vous. "Ceux qui ont préparé son débat ont fait vraiment du bon boulot. Je l'ai trouvée bonne. Je pense qu'elle aurait pu être sacrément plus mauvaise."

"En matière de politique étrangère, elle semblait réciter des notes, mais elle les a bien récitées", estime Paul Brace, politologue de la Rice University de Houston.

Les chiffres des audiences de jeudi soir ne sont pas encore connus. On s'attend cependant à que le débat Palin-Biden ait été très largement suivi. Pour des raisons en partie très éloignées des enjeux politiques: Bruce Merrill, spécialiste des médias de masse à l'Arizona State University, est ainsi convaincu que nombre des téléspectateurs étaient "comme ces gens qui se rendent aux 500 Miles d'Indianapolis pour voir un accident. Je pense que nombre de personnes ont allumé leur télé pour assister à un accident; il n'y en a pas eu."

Par Steve Holland

Version française Henri-Pierre André


Source : fr.news.yahoo.com

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page