Le Parti Ecologique Ivoirien



350 millions pour sauver Haïti... et la France donne quoi au fait?


Rejoignez-nous sur 

jeudi 14 janvier 2010 - Par lepost.fr


Le président de la République vient d'annoncer une conférence internationale... mais pas d'argent.

Les promesses de dons se multiplient pour aider à reconstruire le pays,
dévasté par un séisme

100 millions
de dollars du FMI
100 millions de dollars des Etats-Unis. "On ne vous oubliera pas" a déclaré Obama.
3,5 millions de dollars du Canada
150.000 euros de la ville de Paris
1 million de dollars de dons via SMS d'après MSNBC
5 millions de la part du Japon
250.000 dollars de la part de Lance Armstrong, signale 20minutes.fr
10 millions de dollars espère débloquer la Croix-Rouge
100 millions de la part de la part de la Banque Mondiale
3 millions de dollars pour la Commission Européenne
7 à 10 millions d'euros pour le Brésil
6 millions d'euros pour l'Australie
7 millions d'euros pour le Royaume-Uni
2 millions d'euros de la part des Pays-Bas
1,5 millions de la part de l'Allemagne
1,4 millions depuis le Danemark
1 million de dollars pour Brad et Angelina Jolie (20minutes.fr)

Et la France au fait?

De son côté la France a envoyé 400 secouristes, des sauveteurs, un hôpital de campagne... mais pas encore d'argent. Nicolas Sarkozy a déclaré lors de la conférence de presse qu'"Haïti n'a pas vocation à être un pays martyr."

Le président a ajouté que la France, les Etats-Unis, le Brésil et le Canada allaient organiser une conférence pour la reconstruction d'Haïti.

Une information, un témoignage sur cette histoire ? Une faute d'orthographe, une erreur à signaler? Ecrivez à alerteinfo@lepost.fr avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du post.


Source : lepost.fr

___________________________________________________________________________________________

Contribution de Gilbert Léonard

Haïti, des "repas d'urgence prêt à servir": une solution dont les structures sont déjà en place

Paris, le 18 janvier 2010,

Haïti, des "repas d'urgence prêt à servir": il y a une solution dont les structures sont déjà en place.

L'image des sacs de riz, avec la marque bien visible des pays donateurs, que l'on distribue à des populations privées d'eau ou de récipient pour faire quelque cuisson, cette image devient tout simplement insupportable.

Il y a une solution dont les structures ne sont pas à créer: tous les jours les compagnies aériennes servent des plateaux repas à des centaines de milliers de passagers.
Ces plats sont préparés à un bout du monde pour être transportés vers un autre bout du monde.
Certaines sociétés se vantent de produire plus de 100 000 plateaux repas par jour.
Les centrales de repas qui fournissent aux cantines scolaires et aux hôpitaux peuvent elles aussi être mises à contribution.
Les voyageurs qui se goinfrent dans les avions pourraient eux aussi y renoncer, quand leur santé le permet, et demander que leur plateau-repas soit offert aux Haïtiens.
Il y a de quoi faire.
La distribution sur le terrain pourra se faire sur le plus grand nombre possible de points différents.

Gilbert Léonard

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page