Le parti Ecologique Ivoirien


Neuf Français arrêtés au Tchad

 avec 103 enfants africains



Reuters - Jeudi 25 octobre, 22h53

    photo Enfants AfricainsN'DJAMENA/PARIS (Reuters) - La police tchadienne a arrêté jeudi neuf Français qui s'apprêtaient à quitter le Tchad par avion en compagnie de 103 enfants africains, dans le but de les faire adopter, ont rapporté le gouvernement de N'Djamena et des diplomates français.

Parmi les personnes arrêtées figure le président d'une ONG appelée Arche de Zoé, qui avait déclaré cette année que son organisation avait l'intention de ramener en France des orphelins de la région soudanaise du Darfour, afin qu'ils soient adoptés, a-t-on déclaré à Paris de source diplomatique.

Le ministre tchadien de l'Intérieur, Ahmat Mahamat Bachir, a précisé que les neuf ressortissants français avaient été arrêtés à l'aéroport d'Abéché, dans l'est du Tchad, près de la frontière avec le Soudan, et qu'ils étaient sous la garde des policiers de la ville.

"Ils n'avaient aucune autorisation officielle. Nous avons ouvert une enquête", a dit Bachir à Reuters par téléphone.

De source diplomatique, on déclarait jeudi à Paris qu'"On ne sait toujours pas d'où viennent les enfants. Ce qu'on pense, c'est qu'ils venaient de la région d'Adré, qui est vraiment à la frontière tchado-soudanaise, mais ayant été à Adré, certains pourraient peut-être venir du Darfour, d'autres du Tchad."

"Le moins qu'on puisse dire c'est que les gens d'Arche de Zoé étaient très loin de ne pas savoir que ce qu'ils envisageaient était(...) d'abord fortement déconseillé, et éventuellement, s'il s'agissait d'adoption, illégal", ajoute-t-on de même source.

TROIS CENTS FAMILLES

Selon le ministre tchadien de l'Intérieur, les 103 enfants, âgés de trois à huit ans, ne sont pas tous orphelins.

Dans un communiqué, le ministre français des Affaires étrangères a condamné jeudi l'opération que comptait mener à bien Arche de Zoé.

"Nous dénonçons avec fermeté les conditions dans lesquelles cette opération semble avoir été organisée. Le Tchad comme le Soudan, dont ces enfants pourraient être originaires, sont des Etats souverains qui n'autorisent pas l'adoption. Il est aujourd'hui impossible pour une famille française de lancer une procédure d'adoption d'un enfant tchadien ou soudanais", a déclaré le Quai d'Orsay.

Des familles de France et de Belgique ont payé pour que les enfants soient acheminés vers un aérodrome situé à Vatry, à 120 km à l'est de Paris, a-t-on indiqué de source diplomatique à Paris, en disant penser qu'"elles auraient payé entre 2.800 et 6.000 euros (NDLR, chacune) pour recevoir un enfant".

"Il y a environ 300 familles qui auraient contribué et quand vous faites la multiplication, si on ne s'est pas trompés, ça fait un peu plus d'un million d'euros", a-t-on ajouté.

Source : news.yahoo.com



Les Verts D'Europe      Le logo des Verts Mondiaux    verts au parlement europeen   Le logo des verts de France  FéPEV-RAO          

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page