Le Parti Ecologique Ivoirien



Laurent Gbagbo inquiet pour la date des élections en Côte d’ivoire



vendredi 25 juillet 2008 - Par Agence de Presse Africaine
 


Abidjan - Le Président Laurent Gbagbo s’est élevé, jeudi contre le retard accusé par le processus d’identification des populations, indispensable à l’organisation d’élections en Côte d’Ivoire, exprimant ses inquiétudes quant au respect de la date du premier tour de la présidentielle, fixée au 30 novembre prochain, a constaté APA à Abidjan.

Gbagbo a fait cette déclaration à l’issue d’une cérémonie de simulation du processus d’identification et d’enrôlement des électeurs, organisé en sa résidence de Cocody par la commission électorale indépendante (CEI) en collaboration avec la SAGEM sécurité et d’autres partenaires nationaux.

« Ce n’est pas une question de compétence mais de temps », que pose le chef de l’Etat ivoirien.

Selon Laurent Gbagbo, il est « politiquement impératif » de tenir les élections le 30 novembre ; « sinon tout est en l’air » s’est-il inquiété, s’adressant particulièrement au président de la CEI, Robert Mambé Beugré.

Ce dernier a répondu, par des « assurances » que le Président ivoirien a qualifié d’"incantation".

« Je n’ai pas besoin d’incantation, mais j’ai besoin d’être rassuré techniquement », a insisté Laurent Gbagbo. Mon seul problème, a-t-il poursuivi, « c’est que le 30 novembre, on sorte de l’espèce de pagaille dans laquelle nous sommes ».

« Il faut qu’on donne à la Côte d’Ivoire le 30 novembre un chef d’Etat, ou alors que le premier tour désigne les deux premiers qui doivent aller au second tour » a-t-il ajouté.


LS/ib/APA

Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page