Le Parti Ecologique Ivoirien



Restauration de l’autorité de l’État : 2 000 POLICIERS AFFECTÉS EN ZONE CNO




jeudi 29 janvier 2009 - Par fratmat.info



Le ministre de l’Intérieur vient de donner un coup de fouet au processus de réunification de la Côte d’Ivoire.


Recevant hier matin les vœux de nouvel an des personnels de son département, le ministre de l’Intérieur, M. Désiré Tagro Assegnini, a annoncé officiellement le déploiement de 2000 policiers dans les zones Centre nord et ouest (Cno), zones sous contrôle des Forces nouvelles. A ses collaborateurs venus massivement sacrifier au rituel à son cabinet au Plateau, Il a révélé qu’il venait de signer l’arrêté relatif à ces affectations de policiers. Le ministre Désiré Tagro a ajouté que la réunification du pays est à sa toute dernière étape.


Dans son adresse à ses collaborateurs, le ministre de l’Intérieur a insisté sur l’importance du rôle qui est celui de son département dans le processus global de sortie de crise. Un processus qui, enclenché par l’Accord politique de Ouagadougou, met à rude contribution le ministère de l’Intérieur comme c’est le cas avec le corps préfectoral dont le ministre Tagro reconnaît le mérite et le sens du devoir. «C’est avec l’absence du sous-préfet ou du préfet qu’on parle de l’absence de l’Etat. Pour le retour de la paix, des sous-préfets et préfets sont retournés parfois tout seul dans les zones qu’ils avaient été contraints de quitter. Avec le sens élevé du devoir, ils ont eu à affronter toutes les difficultés du terrain» s’est réjoui Désiré Tagro. Le ministre clame haut et fort que le processus de retour à la normalité est à sa phase terminale. Il estime que l’engagement du Premier ministre, Soro Guillaume, à dissoudre ces derniers temps, des organes décisifs des Forces nouvelles dont, précisons-le, il est la première autorité, doit s’interpréter comme des pas de géant dans la réunification du pays. Et c’est toujours dans le cadre de la réinstauration de l’autorité de l’Etat partout sur le territoire national que, conformément à l’Accord 4 de Ouagadougou, le ministre de l’Intérieur déclare pour très bientôt, la passation des charges entre les Forces nouvelles et les préfets dans les zones Cno. A ces préfets et sous-préfets qui vont ainsi reprendre le service dans des conditions certainement difficiles, le ministre Tagro en appelle à leur sens de responsabilité et de patriotisme : «Vous devrez faire preuve d’efficacité et d’imagination pour relancer la machine administrative, là où elle a été disloquée.» M. Tagro en a profité pour rappeler aux préfets que l’âge de la retraite est passé de 60 à 65 ans pour éviter les frustrations à ceux d’entre eux, qui atteignent ce grade en même temps que l’âge de la retraite.


Parlant de la police nationale, le ministre de l’Intérieur a marqué la reconnaissance de l’Etat à tous les responsables de ce corps placé sous sa tutelle administrative. Faisant une rétrospective des actions menées, Désiré Tagro a insisté sur les efforts fournis par la police dans le maintien de l’ordre public avec l’avènement de toutes les couches sociales, qui, pour diverses revendications, ont eu à faire des manifestations de rue. Pour les 2000 policiers et l’ensemble des fonctionnaires de police, le ministre Tagro a exprimé un des plus importants vœux pour la nouvelle année : «Je vous invite à agir avec beaucoup plus de responsabilité cette année. N’oubliez pas qu’à l’instar de tous les autres corps des Forces de l’ordre, tout ce que vous direz et ferez aura des répercussions sur la Côte d’Ivoire.»


Avec les activités de l’Office national de la protection civile, qui est passé de la tutelle du ministère de la Défense à celui de l’Intérieur, le ministre Tagro est revenu sur le récurent phénomène des incendies des marchés. Dès que des moyens appropriés seront dégagés, l’Onpc fera de la lutte contre les incendies de marchés et forêts, sa priorité.


Dans l’ensemble, les collaborateurs de Désiré Tagro se disent fiers de leur patron, qui ne ménage aucun effort, pour mener à bien sous la haute autorité du Chef de l’Etat, le Président Laurent Gbagbo, la sortie de crise. Par la voix de Zoguéhi Gnahoua Auguste, directeur de cabinet adjoint, intervenu plus tôt, le personnel a marqué sa reconnaissance au ministre Tagro pour tous les acquis dans tous les secteurs au titre de l’année écoulée. L’accent a été mis sur la disponibilité, la compréhension dont fait preuve le ministre à leur égard. «Au service de la nation, et sous votre conduite, nous sommes disposés à persévérer dans l’effort pour mieux exécuter vos directives en vue d’avancer, avec vous, sur le chemin du succès,» fait savoir le porte-parole.


La cérémonie qui a été aussi l’occasion pour le personnel d’offrir des présents au ministre et à son épouse a vu en plus des proches collaborateurs, la participation du corps préfectoral d’Abidjan et des maires de Marcory, Yopougon, et d’Attecoubé.


Landry Kohon

Source : fratmat.info

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page