Le Parti Ecologique Ivoirien



Blocage des 22,5 milliards de Fcfa de Trafigura Des milliers de victimes assiègent la SGBCI et ses agences L’affaire en cassation


Rejoignez-nous sur 

samedi 30 janvier 2010 - Par L'Inter-ci


Tels sont les propos des représentants des associations des victimes des déchets toxiques, membres de comité de gestion de ces fonds, en début de soirée le vendredi 29 janvier au Plateau. Dans la matinée du même jour, les victimes des déchets toxiques ont organisé des manifestations éclatées devant le siège de la Société Générale de Banque de Côte d’Ivoire ( SGBCI) au Plateau et ses agences ( Vridi, Siporex et Bel air de Yopougon, d’Abobo et Treichville) . Selon les représentants d’associations, des victimes ont encore été tabassées et blessés par les forces de l’ordre. Une victime a été interpellée et relâchée par la suite. Autre information majeure, Leigh day and Co a pourvu en cassation et obtenu la suspension de l’exécution de la décision de la Cour d’Appel de transférer la totalité des fonds destinés à l’indemnisation des victimes à l’association de Claude Gohourou. Il faut le rappeler, la décision de la Cour d’appel imposait aussi à la SGBCI, l’obligation de remettre à l’association de Gohourou, la liste des noms des victimes bénéficiares. « la décision a été signifiée à notre cabinet d’avocats aujourd’hui (Ndlr la journée du vendredi 29 janvier). L’ordonnance de sursis a été déposée à la mairie du Plateau où nous allons la retirer », ont confié des représentants des victimes. En outre, « Pierre Labades, Dg de la SGBCI nous a confié que c’est sur instruction du ministre Désiré Tagro qu’il a fait suspendre le payement des 750 000 Fcfa à chacune des victimes. Les deux personnalités citées sont complices des avocats anglais », ont révélé Gohourou et ses camarades. Mme Assi Chia Antoinette, présidente fondatrice de l’Association des victimes des déchets toxiques de Treichville ( AVDTT) a fait une mise en garde sévère : « Tous ceux qui manœuvrent pour s’accaparer de notre argent se trompent. Malgré tout, nous sommes dressés comme un seul homme. Pour rien au monde nous n’allons lâcher Claude Gohourou. Nous avons su la vérité sur cette affaire grâce à lui. » Et M. Koré Sahoré Claude, président des victimes du Plateau Dokoui de dire sa déception : « C’est triste ce qui arrive aux victimes. On assiste encore à une intervention de Leigh and Co sur le compte des fonds. Nous restons soudés et solidaires contre les actions des avocats anglais. M. Digbeu Sébastien, représentant des victimes de Koumassi a renchéri. « Que Leigh and Co arrête de donner dans l’intoxication en envoyant des SMS aux victimes des déchets toxiques. Nous leur de mandons de venir en Côte d’Ivoire pour qu’on discute »,a-t-il confié

Marcelle AKA


Source : ivorian.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page