Le Parti Ecologique Ivoirien



Les éclairés et notre devoir de mémoire en Côte d’Ivoire et en Afrique




mardi 3 février 2009 - Par Ouattara Daouda du PEI



Les éclairés et notre devoir de mémoire en Côte d’Ivoire, en Afrique.

La salive du griot est aussi importante que le sang d’un martyre…

Début du désarmement des milices en Côte d’Ivoire autre bonne nouvelle.

Le démantèlement des milices des régions centre, centre-ouest et est, doit commencer. Il s’agit de fils d’un continent qui avaient pris les armes contre  leurs propre frères.

Elle commencera par une sensibilisation au processus de paix ; comment et avec quelle organisme ?

Est-ce la fin d’un sinistre ? L’écologie dépouillée. Au 19ème siècle déjà, on envoyait les missionnaires qu’on avait chargé d’endormir la conscience du peuple, pour mieux l’assujettir et le soumettre.

Des traditions si opposées de celles des donneurs de leçons, ainsi que des croyances, noyées dans la soumission aux dictateurs, par la violence, les africains se retrouvent comme sous hypnose, aujourd’hui asphyxié par l’incompréhension de voir ces mêmes personnes retourner à nos valeurs morales et humanistes. Ils savent qu’un seul pied ne peut tracer un chemin, car ces donneurs de leçons peinent aujourd’hui à rassembler leurs forces pour assurer la subsistance minimale quotidienne de leur famille.

Pourtant, face au défis climatiques, aux avertissements des écologistes, les africains sont délibérément affamés, et leur dignité piétinée aux frontières, par une politique toujours plus insatiable, injuste et humiliante par l’intermédiaire de systèmes à leurs profits, puisés dans une réserve de vautours. Ce sont des gens avides, assoiffés de gloire, de femmes faciles et de voitures de luxe ? Leur sucette de récompense est de monter les uns contres les autres par la vente d’armes ou de systèmes de terreur, ainsi le tour est joué. Leur immoralité est une honte, cultivée avec soin et en face la négligence d’une écologie vivable aux générations futures.

Aucun d’eux ne peut jamais avoir la moindre attention de trahir l’autre, puisqu’alors lui-même perdrait ainsi sa part d’atiéké-garba aux poisons! Des êtres Humains ont arrogés de leurs sangs le prix à payer pour être libre et d’autres reposent dans des fosses collectives, l’Afrique dans ses « performances économiques » avec différente monnaie avance et d’autres ont une monnaie unique ? Pourquoi la qualité de vie en Afrique dégénère-t-elle depuis un temps pourtant elle à une forte diaspora et au nez et la barbe des africains hypnotisés ? C’est vrai que l’anesthésie injectée agit déjà depuis longtemps. Mais quelques uns sont restés vigilant et prennent le bateau ou le train d’atterrissage pour fuirent, car ils pensent que cette diaspora à un rôle à jouer dans le concert des nations. C’est ceux-là donc qu’il faut arroser maintenant, la jeunesse et notamment les enfants de cette diaspora, de manière consciente, attentive et intensive, pour leur permettre de multiplier leurs forces. Ils sont chargés d’une mission très importante : faire renaître une Afrique perdue, retrouver les vraies valeurs africaines, les traditions qui leur sont propres et qui leur conviennent, qui leur permettront de renouer avec une vie sereine, extrêmement riche sur le plan humain, solidaire, et avec la chaleur qu’ils se donnent si spontanément, car fils des mêmes idéaux.

Les pays dit « riches » proposent du parrainage individuel pour sauver un seul enfant, pourtant nous en Afrique voulons une chance pour tous les enfants et créer un emploi pour tous, ils n’ont jamais eu de telles valeurs, puisque toujours uniquement concentrés sur le progrès technologique à outrance, oubliant les vraies valeurs de la vie et le véritable progrès social si vital dans une société.

L’écologie en Afrique est malade, et voué à la faillite tôt ou tard si nous oublions ce que nos ancêtres nous ont laissé...

Frères et sœurs vous aviez fait le bon choix de déposer les armes ; parce que la course aux armements et aux technologies de pointe, qui servent tout juste à entretenir les oppositions internationales, aux destructions de l’environnement et la terreur entre les uns et les autres, est un système qui est voué à l’échec. La seule chose qui leur réussit véritablement c’est le pillage développé avec finesse et la pollution du continent africain. Aussi luttons par nos idées que le prix Houphouet Boigny pour la recherche de la paix revienne à un organisme Ivoirien, Africain ; je pense à ses associations qui ont assisté nos frères dans la douleur. Si vous prenez les armes, une telle agressivité ne servira à rien, inscrivez l’amour, l’écologie, la fraternité dans vos cœurs sinon vous  appauvrirez l’esprit de paix et  la fracture du bras d’amour de votre frère.

Etrangement pour l’humanité, que perdure la paix et l’écologie!

OUATTARA Daouda, 

membre du Parti Ecologique Ivoirien



Source : groupe-pei

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page