Le parti Ecologique Ivoirien



10 septembre, 2007


Rumeurs de coup D’Etat

Le ministre Amani N’Guessan aux autorités françaises :
“Arrêtez vos manigances”

L Intelligent d Abidjan - Publie a 7:44 am

Parrain la semaine dernière des journées socioculturelles de la Mutuelle de
développement de Bocabo (MUDESCBO) dans la  sous-préfecture de Kossou, le ministre
de la défense Amani N’Guessan n’est pas allé du dos de la cuillère pour dire ses
vérités au commandant des troupes de la force LICORNE basées à Toumbokro (axe
Yamoussoukro- Bouaflé),présent à cette cérémonie. Le ministre s’est dit
“totalement convaincu” du fondement des rumeurs de plus en plus persistantes de
coup d’Etat en Côte d’Ivoire. Soutenant “qu’il n’y a pas de fumée sans feu”, le
ministre de la défense s’est adressé en ces termes au responsable local de la
LICORNE : “Mon commandant, allez dire aux autorités françaises que ( je sais que
vous êtes là pour çà) que nous avons même quitté le chemin des coups d’Etat pour
emprunter la voie des urnes(…) Arrêtez vos manigances. Dites leur qu’ils se
trompent de portes et de peuples. En  tout cas, nous sommes débout pour contrer
toutes velléités de déstabilisation de
notre pays par des coups d’Etat”. Selon lui, la France aurait toujours procédé de
la sorte pour placer ses hommes au pouvoir dans les pays africains. D’abord, par
des rumeurs et ensuite elle commandite le coup d’Etat. Très remonté donc, il dira
que désormais les relations entre la France et les Etats Africains  devraient se
passer sur de nouvelles bases et non sur les accords signés aux lendemains des
indépendances. “Il est temps de revoir les closes de nos coopérations, point n’est
besoin de s’agripper aussi aux vieilles closes (…) Nous n’en voulons plus, nos
populations n’en veulent pas! Ils sont révolus ces accords”, a-t-il fait remarquer.
Poursuivant, le ministre a exprimé la détermination des Africains à prendre leur
propre envol. “Nous ne sommes plus prêts pour vous. L’Afrique ne veut plus de coup
d’Etat”, a-t-il martelé.
  Par ailleurs, le ministre Amani Nguessan a félicité les populations de Bocabo, non
seulement pour la mise en place de cette mutuelle, mais également pour  avoir
compris et adhéré  à la politique de refondation du président Laurent Gbagbo. Le
ministre  a expliqué les grands chantiers que comporte cette politique du chef
d’Etat.  Entre autres l’électrification rurale, la communalisation, l’Assurance
Maladie Universelle (AMUI). Il a investi par la suite le président du bureau de la
mutuelle  et procédé à la pose de la première pierre du centre de santé de Bocabo
et d’Angosse. A cette fête étaient présents Mlle N’Zi Bernadette, Miss Côte
d’Ivoire 2007 et le gouverneur du District de Yamoussoukro, M. N’Dri Koffi
Apollinaire.

DIALLO HARRY ADAMA
  Correspondant Régional


Source : lintelligentdabidjan.org



Les Verts D'Europe        Le logo des Verts Mondiaux         Le logo des verts de France          FéPEV-RAO



Reproduction interdite du site

haut de page haut de page