Le parti Ecologique Ivoirien


Gagnoa. Guillaume Soro aux populations :
“Aidez Gbagbo, parce que son entourage le trompe”


l
Un message de paix, d’espoir, mais surtout de responsabilité. Le samedi 20 octobre dernier, au stade Biaka Boda de Gagnoa, le Premier ministre Soro Kigbafori Guillaume a parlé aux populations de la région du Fromager. Une région d’où est originaire le chef de l’Etat Laurent Gbagbo. C’était à l’occasion de la cérémonie dénommée « Fête de la paix », organisée par l’Alliance des ‘’jeunes patriotes’’. Hommes, femmes et enfants, venus de différentes contrées de Gagnoa pour certains et d’Abidjan pour d’autres, ont tenu à être présents dans la capitale du fromager pour voir et écouter le chef l’ex-rébellion devenu Premier ministre. Une opportunité saisie par Soro Guillaume pour appeler toutes ces populations à cultiver dorénavant l’esprit du pardon, de la paix, de la fraternité et de la réconciliation nationale. « Aujourd’hui en Côte d’Ivoire, l’heure de se parler est arrivée. A travers notre engagement dans ce processus de paix, nous voulons que chaque Ivoirien puisse vivre librement dans son pays », a-t-il d’emblée indiqué. Pour le premier ministre, l’heure n’est plus aux ragots. « Je voudrais lancer aux populations de Gagnoa un langage de vérité. Il est vrai que le président Gbagbo est issu de Gagnoa. Mais, il faut que ses parents l’aident. Ils doivent l’aider parce qu’il y a des gens autour de lui qui, au lieu de lui donner de bons conseils, lui disent de ne pas parler à Alassane Ouattara, de ne pas parler à Bédié ou de ne pas parler à Soro. Et pourtant Gbagbo n’est pas le Président d’une ethnie. Il est le président de la Côte d’Ivoire. Et en cette qualité, il doit parler à tout le monde », a-t-il plaidé. Pour lui, au nom de la paix, « il est nécessaire » que le Chef de l’Etat discute avec Alassane Dramane Ouattara du RDR et Henri Konan Bédié du PDCI, mais aussi avec l’ensemble des responsables de la classe politique ivoirienne. Il a ensuite estimé que l’accord de Ouagadougou enregistre des avancées. C’est pourquoi, il a déploré qu’en dépit de « la bonne foi affichée par le Président de la République et le Premier ministre », certaines personnes continuent de fustiger cet accord. « Nous avons ‘’demin-demin’’ pour faire la paix. Mais, il y a toujours des gens qui sont insatisfaits. La petite paix qu’on leur donne, déjà ne leur suffit pas. Et ils s’adonnent à des critiques contre l’accord de Ouaga. Mais s’ils ne veulent pas de cet accord, alors qu’ils proposent autres choses », a-t-il ironisé.
Avant le Premier ministre, le ministre de la Réconciliation nationale et des relations avec les Institutions, le Professeur Sébastien Dano Djédjé, s’est réjoui de la tenue de cette manifestation de célébration de la paix et de la cohésion sociale.
Quant au président l’Alliance des ‘’jeunes patriotes’’, Charles Blé Goudé, il a plutôt salué la venue, pour la première fois depuis de déclenchement de la crise en 2002, de Guillaume Soro à Gagnoa. « Votre arrivée ici démontre une fois de plus que la paix est véritablement de retour en Côte d’Ivoire », a-t-il indiqué. Avant d’appeler la jeunes de Gagnoa à accompagner le Premier ministre à poursuivre sa mission, pour une paix durable en Côte d’Ivoire.


Diawara Samou (Envoyé spécial)

Source : lepatriote.net

Les Verts D'Europe      Le logo des Verts Mondiaux    verts au parlement europeen   Le logo des verts de France  FéPEV-RAO          

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page