Le Parti Ecologique Ivoirien



Entrée en guerre de l’Onuci - Choi positionne "ses" mercenaires


Rejoignez-nous sur 

mercredi 09 mars 2011 - Par Le Nouveau Courrier


  Lasse d’attendre une résolution qui modifierait sa mission en Côte d’Ivoire, l’Onu à travers l’Opération des Nations-Unies (Onuci) a décidé d’entrer en guerre ouverte contre le régime du président Laurent Gbagbo. Elle pose des actes qui le démontrent.

Depuis le samedi dernier, Choi et son équipe entreprennent des manœuvres militaires sur l’étendue du territoire ivoirien, notamment en zone sous contrôle des Forces gouvernementales. Après Yamoussoukro où un MI-24, en provenance de Bouaké, fief de la rébellion, a survolé la ville pendant des heures, repérant les positions des Forces républicaines, c’est au tour de San-Pedro de recevoir, dans la journée d’hier la visite de l’hélicoptère de guerre de l’Onuci. Deux MI-24, immatriculés respectivement UN 185041859 Alpha bravo et UN 182041996 Alpha bravo transportant chacun quatre personnes, en provenance du quartier général de la rébellion ont survolé la région du Bas-Sassandra. Le survol de San-Pedro a duré 2heures d’horloge. Les deux engins de guerre ont tenté un atterrissage dans le village de Kablaké, mais y ont finalement renoncé. De sources concordantes au sein de l’Onuci, ces hélicoptères étaient en reconnaissance, repérage des positions des Forces de défense et de sécurité ivoiriennes, avant de faciliter une avancée des mercenaires recrutés pour attaquer le port de San-Pedro. Notre source révèle que l’annexion de ce port s’inscrit dans la stratégie d’étouffement économique de la «communauté internationale» pro-Ouattara. D’autant plus que le port de San-Pedro représente le premier port en matière d’exportation de café-cacao sur le continent africain. Ce même port devait voir débarquer 30 containers d’armes de l’Opération des Nations-Unies, qui ont été saisis par le gouvernement camerounais.

Des manœuvres suspectes à l’Académie des mers de Yopougon et à Koumassi-campement
Les casques bleus de l’Onuci ont choisi des points stratégiques de la capitale économique où ils effectuent particulièrement des «patrouilles nocturnes». En réalité, il s’agit de manœuvres de prépositionnement de personnes étrangères, notamment des mercenaires à qui sera confiée la charge de faire feu au moment opportun, selon une source crédible au sein des soldats onusiens. Dans le périmètre de l’académie des mers à Yopougon, c’est presque chaque jour, depuis plusieurs semaines que des chars et un hélicoptère de l’Onuci font des manœuvres militaires. Hier, une dizaine de cargo des Fds ont pénétré le périmètre de l`académie des mers parce qu’elles auraient eu vent de transport de «contingent ennemi qui aurait été débarqué dans le bas-fond ­mitoyen à la clôture de l`académie des mers».
A Koumassi-campement, peuplé de «nouveaux habitants» depuis plusieurs jours, le schéma reste le même. L’Onuci attend des heures tardives pour y effectuer des patrouilles.

Gilles Naismon


Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page