Le Parti Ecologique Ivoirien



DESARMEMENT, DEMANTELEMENT DES MILICES : L’Etat recherche 30 milliards




vendredi 13 février 2009 - Par linter-ci



Le gouvernement ivoirien a de gros soucis actuellement. Pour réaliser le volet militaire du quatrième accord complémentaire de Ouaga, il a besoin de plus de 30 milliards Fcfa. Cette coquette somme doit servir à faire face aux primes promises aussi bien aux ex-combattants de la rébellion qu’aux miliciens à démanteler. En effet, les signataires dudit accord avaient convenu d’octroyer 500 000 Fcfa à chacun des miliciens et des éléments de l’ex-rébellion à démobiliser. Or, ils sont plusieurs milliers à être concernés par cette prime que l’Etat ivoirien a décidé de leur payer en vue d’aider à leur réinsertion sociale. Selon l’ambassadeur de France, André Janier, c’est plus de 30 milliards Fcfa que le gouvernement ivoirien devra trouver pour faire face à cet engagement pris par les signataires de Ouaga 4. Il l’a fait savoir au sortir d’une réunion que les diplomates membres du Comité consultatif international (Une structure prévue par l’accord de Ouaga) ont eue, jeudi dernier, avec le patron de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire. Pour réunir cette somme, les autorités ivoiriennes attendent beaucoup de la communauté internationale, qui elle, semble réticente à délier les bourses. C’est qu’elle n’a pas été associée à la décision des signataires de Ouaga 4 d’octroyer 500 000 Fcfa à chacun des miliciens à démanteler et aux ex-combattants des Forces nouvelles. Voilà qu’au moment d’honorer leurs engagements, les autorités ivoiriennes se tournent vers elle. Evidemment, ceux-ci ne se sont pas chauds pour payer à notre place. « C’est celui qui organise( les élections) qui paie », faisait d’ailleurs remarquer André Janier, il y a quelque temps. Invitant ainsi les Ivoiriens à aller jusqu’au bout de leur logique en trouvant par eux-mêmes les moyens de prendre en charges toutes les dépenses en rapport avec le processus de sortie de crise.


par A.N.


Source : linter-ci

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page