Le parti Ecologique Ivoirien


01 août 2007



ABSENTS A LA FLAMME DE LA PAIX
Ce que perdent Bédié et ADO mercredi 1er août 2007
par Assane NIADA
 

Présents au tout début des pourparlers visant à mettre fin au conflit, bien des observateurs nationaux et internationaux s’attendaient à les voir à Bouaké le 30 juillet dernier, au moment où est scellée l’unité retrouvée. Mais les présidents du Pdci et du Rdr se sont inscrits aux abonnés absents. Sans donner officiellement les raisons de leur refus d’effectuer le déplacement de Bouaké. Leur décision est diversement interprétée. Pour leurs partisans, ils ont été bien inspirés en refusant d’apparaître comme des comparses à une fête en l’honneur des signataires de l’accord de Ouagadougou. Pour d’autres en revanche, ces deux poids lourds de l’opposition ont raté là un rendez-vous avec l’histoire. Sans aucun doute. Et pourtant, en faisant le déplacement, Bédié et ADO auraient saisi cette tribune pour se rappeler à la mémoire des Ivoiriens et même de la communauté internationale. Ayant choisi depuis quelque temps de ne se faire entendre que par des déclarations, les Ivoiriens et l’extérieur avaient fini par croire qu’ils ont été réduits au silence voire mis sous l’éteignoir ; l’occasion était donc belle de réaffirmer leur présence sur la scène politique. Mieux, de se repositioner dans le processus de paix, dont le dialogue direct les a exclus. En prenant place au stade de Bouaké, aux côtés des signataires de l’accord de Ouagadougou, ils auraient fait comprendre à Laurent Gbagbo et Guillaume Soro qu’ils doivent compter avec eux dans la suite du processus de sortie de crise. Au-delà, Bédié et Ado seraient apparus comme des faiseurs de paix au même titre que les chefs des deux armées ex-belligérantes qui fumaient le calumet de la paix. Au lieu de cela, ils passeront aux yeux d’une frange de la population ivoirienne et de la communauté internationale pour des ennemis de la paix. Par ailleurs, en boycottant la cérémonie du 30 juillet, ils se tiennent loin du duo Gbagbo-Soro, renforçant ainsi leur union, leur complicité. Ce qui peut jouer contre eux, puisqu’ils courent ainsi le risque de voir les deux hommes avoir le contrôle total du processus électoral. Avec au bout, une défaite de l’opposition à la présidentielle prévue pour le premier trimestre 2008.


Source : linter-ci.com



Les Verts D'Europe        Le logo des Verts Mondiaux         Le logo des verts de France          FéPEV-RAO



Reproduction interdite du site

haut de page haut de page