Le parti Ecologique Ivoirien




Abidjan.net > Actualités > Fraternité Matin

Processus de paix : La Licorne quitte l’aéroport de Yamoussoukro

vendredi 14 septembre 2007 - Par Fraternité Matin

Le détachement de la force Licorne basé à Yamoussoukro a décidé de partir de l’emprise (espace aménagé pour la sécurisation de l’aéroport) qu’elle occupait sur la plate-forme aéroportuaire. La cérémonie de restitution de cet espace, communément appelé “Djeddah”, a eu lieu hier matin en présence de nombreuses autorités politiques, administratives et militaires. Il y avait aussi certains responsables de l’aviation civile (DG de la Sodexam et le représentant de l’Asecna) et de la notabilité traditionnelle de la ville. L’acte symbolique de cette restitution a été entouré de beaucoup de solennité. C’est ainsi qu’à son arrivée, une section de la force Licorne a rendu les honneurs militaires au général de division Philippe Mangou, chef d’état-major des armées (CEMA) de Côte d’Ivoire. A suivi la visite guidée des lieux dirigée par le colonel Grisolle. Après quoi, le général Bruno Clément-Bollée, commandant de la force Licorne, a salué la présence distinguée des personnalités qui ont fait le déplacement pour suivre cet événement. Cela témoigne, a-t-il dit, de l’intérêt et de l’engagement de tous de voir la situation s’améliorer de jour en jour. “Au-delà du geste que nous effectuons, il faut y voir le signe montré que les forces veulent agir en coordination, en transparence, faisant les unes et les autres le pari de la confiance, pour œuvrer conjointement au retour de la paix”, a-t-il rassuré. Toutefois, le général Clément-Bollée a recommandé la vigilance. “Car, rien n’est jamais gagné, mais s’il y a attention et volonté, les choses peuvent changer, les choses changent”, a dit le premier responsable de la Licorne. Qui en donne les preuves: “Le temps de l’apaisement, celui de la normalisation et de la construction au service de la paix en Côte d’Ivoire”. Et d’ajouter que sur la route de cette normalisation: “Les forces impartiales prendront leur part, toute leur part, en restaurant la confiance partout où elles le peuvent, en favorisant toutes initiatives qui concourent à consolider la paix en Côte d’Ivoire.”
Sitôt terminé cet engagement fort de la Licorne, l’honneur est revenu au général Clément-Bollée de remettre, officiellement, au CEMA Philippe Mangou, les clés de l’espace aménagé par les troupes françaises et qu’elles occupaient depuis le déclenchement de la crise. Celui-ci les remettra, à son tour, au préfet de la région des Lacs, Nassa Dakouri, représentant le Chef de l’Etat, chef suprême des armées. Dans son intervention, le général de division Philippe Mangou a rappelé quelques actes tangibles posés pour la sortie de crise. Entre autres la suppression de la zone de confiance, la célébration du bûcher de la paix, le redéploiement de l’administration, la fête de l’indépendance sur l’étendue du territoire… et après Abidjan, la restitution de l’emprise occupée par la Licorne à l’aéroport de Yamoussoukro. Ces actes, fruits de l’Accord politique de Ouagadougou, démontrent l’irréversibilité, selon lui, du processus de normalisation dans lequel le pays est engagé. Rebondissant sur l’engagement de la force Licorne aux côtés de leurs frères d’armes ivoiriens, le patron de l’armée ivoirienne mettra en garde certains irréductibles déstabilisateurs des institutions qui comptent sur la force Licorne pour assouvir leurs basses besognes. “Nos deux forces travaillent étroitement ensemble, pour permettre à la Côte d’Ivoire de retrouver la paix”, avertira-t-il.

Coulibaly Souleymane
Correspondant régional



Source : abidjan.net



Les Verts D'Europe        Le logo des Verts Mondiaux         Le logo des verts de France          FéPEV-RAO



Reproduction interdite du site

haut de page haut de page