Le parti Ecologique Ivoirien








Photo : Bosson H.
Beugré Mangbé Robert, président de la Cei.
Processus électoral : La CEI projette la présidentielle à Octobre 2008
Dernière mise à jour : 13 Sep 2007 - 23:58 GMT
Nous allons indiquer une période à laquelle devront se tenir les élections. Le premier tour des élections présidentielles devrait, raisonnablement, se situer à environ dix mois après les audiences foraines. Si celles-ci commencent dans ce mois de septembre et s’achèvent dans les trois prochains mois, nous devrions aller aux élections présidentielles au plus tard en octobre 2008».
Cette déclaration a été faite, hier, par le président de la Commission électorale indépendante (Cei), Robert Beugré Mambé, au cours d’une conférence de
presse au siège de l’institution. C’était pour lui, l’occasion de faire un tour d’horizon sur les différentes actions menées par la Cei en vue d’offrir aux Ivoiriens, « des élections transparentes, justes et ouvertes à tous sans exclusion ». Poursuivant sur le chronogramme du processus électoral, Beugré Mambé a indiqué que le second tour de la présidentielle devait logiquement se tenir quinze jours après le premier tour, quand les législatives interviendront quarante-cinq jours après le second tour de la présidentielle. Mais avant ces différentes échéances, le président de la Cei s’est penché sur la question de la liste électorale. Pour lui, la qualité de la liste électorale joue pour au moins 60% dans la qualité des élections. «C’est pourquoi nous mettons un point d’honneur à tout mettre en œuvre avec nos partenaires pour que nous ayons une liste électorale consensuelle», a-t-il rassuré tout en invitant les Ivoiriens en âge de voter à se faire établir les documents en vue de leur inscription sur le listing électoral. «Nous demandons aux Ivoiriens qui n’ont pas de papier, d’aller aux audiences foraines pour s’en faire établir. Il ne faudrait pas qu’au moment du démarrage du processus électoral, des Ivoiriens se sentent exclus ou oubliés de par leur faute», a-t-il martelé.
Il a par ailleurs rappelé que la publication définitive de la liste électorale ainsi que la confection et la distribution des cartes d’électeurs devraient tenir dans une durée prévisionnelle de huit à neuf mois maximum, après la fin des audiences foraines.
L’autre avantage de la liste électorale est qu’elle servira aussi, a poursuivi le président Beugré Mambé, à attribuer des cartes nationales d’identité aux Ivoiriens qui y figureront. Abordant la phase de sécurisation du processus, le premier responsable de la Cei n’a laissé aucun signe d’inquiétude. La Commission étant toujours à pied d’œuvre pour réussir cet autre pari d’une organisation parfaite des élections durant tout le processus, en collaboration avec les différentes forces de défense et de sécurité. «Des réunions ont été tenues avec nos partenaires, notamment, le Centre de commandement intégré. Nous avons aussi des contacts avec les Forces impartiales pour avoir le maximum d’instrument pour sécuriser le processus».
En attendant d’entrer dans la phase pratique de l’organisation des élections, la Cei s’attelle à la formation et à la sensibilisation de ses différents commissaires sur l’ensemble du pays, a conclu le conférencier.

Louis B. Parfait



Source : fratmat.info



Les Verts D'Europe        Le logo des Verts Mondiaux         Le logo des verts de France          FéPEV-RAO



Reproduction interdite du site

haut de page haut de page