Le Parti Ecologique Ivoirien



Protection du climat : il est urgent d'agir, ici et maintenant !




 mardi 6 janvier 2009 - Par gruene.ch



Plus personne ne nie aujourd'hui que des bouleversements climatiques majeurs sont en cours et qu'ils pourraient avoir de graves conséquences pour l'avenir de notre planète. Différentes études montrent pourtant qu'il est possible de limiter l'impact du réchauffement climatique et d'éviter le pire pour l'environnement et l'humanité, à condition que les températures n'augmentent pas de plus de 2° C par rapport à celles de l'ère préindustrielle. Cela implique pour les nations industrialisées qu'elles réduisent d'ici à 2020 leurs émissions de CO2 de 40 % par rapport au niveau de 1990.

Initiative pour un climat sain et loi sur le C02

Plus de 150'000 signatures ont été récoltées en un temps record en faveur de l'initiative pour un climat sain, déposée le 29 février 2008 à la Chancellerie fédérale. C'est un signal clair à l'intention du gouvernement: la population suisse souhaite une action rapide et déterminée contre le dérèglement climatique.

Le Conseil fédéral n'a malheureusement pas saisi le message. La loi sur le CO2 qu'il vient d'élaborer en guise de contre-projet à l'initiative est tout à fait insuffisante. Les Verts insistent en effet pour que la réduction des émissions de gaz à effet de serre ait lieu sur le territoire helvétique, et non par le biais d'achats de certificats ("permis de polluer") à l'étranger. 

En toute logique, la protection du climat doit être réalisée à la source. Ce n'est qu'à cette condition qu'elle permettra de créer des emplois et de revitaliser le secteur des transports et de la construction,  tout en diminuant la dépendance de la Suisse vis-à-vis du pétrole étranger.

Les Verts souhaitent également que le Conseil fédéral étende la taxe sur le CO2 au domaine des transports, qui recèle un gigantesque potientiel de réduction.

Lire nos prises de position sur la politique énergétique fédérale
Pour en savoir plus sur l'initiative pour un climat sain:  www.oui-initiativeclimat.ch

Les Verts sont membres de l'Alliance pour une politique climatique responsable

Programme pour la protection du climat de l'Alliance - les instruments les plus importants et leurs effets 

10 conseils simples pour faire du bien au climat



Le charbon doit rester sous terre

Agitant le spectre d'une pénurie de courant, plusieurs compagnies électriques suisses ont l'intention d'investir dans des centrales à charbon à l'étranger. Il faut à tout prix les en empêcher, et ceci pour au moins deux raisons.

  • Le charbon est le combustible fossile produisant le plus de CO2. C'est la pire énergie qui soit pour produire de l'électricité. À l'heure où il est urgent de protéger le climat, les compagnies d'électricité s'apprêtent à envoyer 11,2 millions de tonnes de CO2 supplémentaires dans l'atmosphère, ce qui représente un cinquième de toutes les émissions produites en Suisse.
  • Dès 2013, les exploitants des centrales à charbon auront l'obligation de compenser leurs émissions par l'achat de droits d'émission, ce qui coûtera 300 milions de francs par année et par centrale.  L'argument économique qu'agitent actuellement les investisseurs va donc rapidement se retourner contre eux, même sans tenir compte d'une probable augmentation du prix du charbon.

Dans les cantons de Fribourg et de Neuchâtel, c'est le groupe E, un entreprise publique, qui s'apprête à se lancer dans cette aventure absurde. Tous les citoyens ont le droit de manifester leur opposition à un projet contraire aux engagements de la Suisse dans le cadre du protocle de Kyoto.

Signez la pétition en ligne:
Non au charbon - Action citoyenne pour du courant propre

D'autres actions de protestations ont lieu en Suisse allemande, notamment dans les cantons de Berne, de Glaris et de St-Gall.

Interpellation de Franziska Teuscher au Conseil national pour un moratoire aur la participation à des centrales à charbon à l'étranger (en allemand)



Des centrales à gaz en Suisse?

L'utilisation du gaz  pour produire de l'électricité émet des quantités non négligeables de CO2. La construction de centrales à gaz en Suisse ne doit être autorisée qu'à des conditions très strictes.

Ainsi, les émissions des centrales à gaz ne doivent en aucun cas influer négativement sur le bilan énergétique de la Suisse. Elles doivent donc être intégralement compensées par des réductions mises en oeuvre sur le territoire suisse (principe de la réduction à la source). 

Les projets de centrales doivent en outre être soumis à une étude d'impact sur l'environnement et sur le climat.

Communiqué du 4 septembre 2007



Le nucléaire n'est pas une solution au problème climatique

En plus d'être de dangereuse et de produire des déchets radio-actifs hautement toxiques, la production d'électricité nucléaire émet également du CO2 et ne contribue nullement à lutter contre l'effet de serre.

Voir notre page sur le nucléaire



Position des Verts sur la politique énergétique

Perspectives énergétiques à l'horizon de 2050


Du côté des Jeunes Verts

Initiative pour une mobilité humaine et durable (initiative pouer des véhicules plus respectueux des personnes, déposée en août 2008)



Le coût économique des changements climatiques

Le rapport de Sir Nicholas Stern, économiste, à l'attention du gouvernement britannique



Rapport de l'ONU sur le climat

Le 4e rapport du GIEC (groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), publié le 2 février 2007, fait état du résultat des recherches de plus de 2500 scientifiques en provenance de 130 pays. 

Source : gruene.ch

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page