Le Parti Ecologique Ivoirien



Politique de l'UE en matière de pêche : "L'UE donne le coup de grâce au thon rouge"



 mardi 10 mars 2009 - Par greens-efa.org



Dans le cadre d'un débat, ce mardi soir au Parlement européen, sur une proposition de réglementation du Conseil pour un plan de récupération pluri-annuel sur le thon rouge, Raul Romeva, eurodéputé du Groupe des Verts/ALE a estimé que: 

"Vu la manière dont les gouvernements se sont confrontés sur cette question, le supposéplan de récupération du thon rouge est plutôt un "certificat de décès". L'absence de responsabilité politique et la cécité dont font preuve les gouvernements, l'attitude suicidaire du secteur me font penser qu'il ne s'agit plus de savoir comment récupérer les stocks de thon mais quand nous cesseronsde le voir dans nos mers et dans nos océans. Il est une fois de plus regrettable de constater le manque de vision de l'UE.

Dans ce contexte, la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l'Atlantique (I.C.C.A.T), devrait s'appeler "la Commission Internationale pour la Capture de Tout le Thon".

Les gouvernements européens, tout comme la Commission européenne, ont été incapables d'écouter les recommandations scientifiques qui demandaient des mesures visant à freiner l'imminence de l'effondrement des stocks. Au contraire, l'UE s'est contentée de maquiller l'énorme surpêchequ'ont provoquéses flottes (surtout les flottes française et italienne) et à chercher des mécanismes afin d'éviter de payer les compensations pour avoir mal agi.La conséquence de cette attitude irresponsable laisse entrevoir un pas supplémentaire vers l'abîme.

Il restait une petite marge de manœuvre, celle entrouverte au dernier moment par le Japon dans le cadre de l'I.C.C.A.T, conférence à laquelle j'ai d'ailleurs participé en novembre 2008. Le  Japon proposait que tous les membres de l'ICCAT réduisent volontairement leur contingent national pour 2009. A des degrés divers, le Maroc, l'Islande et l'Algérie, au moins, ont  procédé à des réductions volontaires, même parfois elles simplement symboliques, force est de constater que l'UE a fait lecontraire.

Il nous reste à ce stade dernier recours: œuvrer pour que le thon s'ajoute à la liste de la CITES en tant qu'espèce en danger d'extinction ce qui  permettrait d'interdire son commerce au plan international."

 

Notes:

L'UE a reconnu, à l'occasion de la réunion d'ICCAT de 2007, que les bateaux de la Communauté avaient bien dépassé leurs quotas de 4.440 tonnes en 2007. Elle a négocié une diminution du quota de l'UE pendant 3 ans afin de rembourser cette surpêche.

En 2008, l'UE a déclaré qu'en fait, la surpêche en 2007 était 5.022 tonnes, selon les chiffes finaux. Selon les règles d'ICCAT, le remboursement aurait dû augmenter jusqu'à 5.022 tonnes, mais l'UE a négocié une réduction jusqu'à 4.020 tonnes.

Réductions volontaires: L'Islande, 49 tonnes sur une quota de 49,72 tonnes - L'Algérie, 90 tonnes sur une quota de 1.117,42 tonnes - Le Maroc, 15.26 sur un quota de 2.088,26 tonnes 


Plus d'information:

Isabelle Zerrouk
Bureau de Presse
Les Verts/ALE au Parlement européen
izerrouk@europarl.eu.int
Tel: (Bxl) (+32) 02 284 2742
Mobile: +32 0477 319 474



Source : greens-efa.org

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page