Le Parti Ecologique Ivoirien



Elizabeth May remporte le débat en français




mercredi 01 octobre 2008 - Par Parti Vert du Canada
 


    OTTAWA – La chef du Parti Vert Elizabeth May a su combiner la présentation d'une vision globale pour le Canada à des attaques efficaces contre le chef conservateur Stephen Harper lors du débat télévisé des chefs qui se déroulait ce soir en français.

Les politiques de Stephen Harper en matière d'économie et d'environnement sont dangereuses, a dit Mme May, en expliquant pourquoi les Verts représentaient le meilleur choix pour les électrices et les électeurs du Québec et de l'ensemble du Canada.

Le Parti Vert changera l'orientation du gouvernement avec un plan pour une croissance plus verte, plus prudente et plus innovatrice qui générera des emplois, stimulera l'investissement et protégera l'environnement, a-t-elle déclaré.

Lors du volet thématique sur la politique économique, Mme May a affirmé que, bien que la crise aux États Unis n'affecte pas forcément l'économie canadienne, le gouvernement Harper avait ébranlé les fondements économiques de notre pays.

« Les politiques de M. Harper sont une menace pour l'économie canadienne », a-t-elle souligné, faisant valoir que des analystes de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) avaient vivement critiqué la politique du gouvernement Harper, largement en faveur de l'industrie pétrolière et des projets d'exploitation des sables bitumineux. Cette approche a entraîné des changements structurels, dont la hausse du dollar, qui ont éliminé des emplois manufacturiers, forestiers, touristiques et dans d'autres industries.

« Pardonnez-moi, M. Harper, mais vous n'êtes pas un bon gestionnaire de l'économie », a laissé tomber Mme May.

« Nous devons rassurer [les Canadiennes et les Canadiens]; il pourrait y avoir une crise, mais nous pourrons la gérer en orientant l'économie dans une nouvelle direction… Nous devons investir dans notre propre économie pour créer des emplois. »

Pour cela, il faut notamment taxer le carbone et les polluants toxiques, et réduire l'impôt sur le revenu et les charges sociales.

« Réduire la TPS ne fait rien pour stimuler l'économie. Pour une économie solide, nous devons réduire les impôts et les charges sociales. C'est comme cela que nous stimulerons l'économie. Pas avec des réductions de la TPS. Ça ne sert à rien. »

Mme May a été catégorique en disant : « Le Parti Vert ne veut pas de déficit. Notre approche est prudente. »

Mme May a mené l'attaque contre la politique de Stephen Harper sur les changements climatiques, notamment lorsque le chef conservateur a déclaré que son objectif en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2020 était l'un des plus ambitieux au monde.

« C'est ridicule! C'est une farce! », a dit Mme May. Le reste du monde industrialisé s'est engagé à réduire les émissions absolues par rapport aux niveaux de 1990. Le plan de Stephen Harper prévoit la réduction des émissions d'intensité par rapport aux niveaux de 2006, beaucoup plus élevés.

Mme May a accusé M. Harper d'avoir accepté des cibles d'intensité. « C'est une sorte de mensonge… Votre plan [environnemental] est une sorte de fraude. »

De l'avis des scientifiques du monde entier, les cibles défendues par Harper sont trop dangereuses, a-t-elle fait valoir. « Nous devons agir bientôt. Le temps presse. Si Stephen Harper nous entraîne sur sa route, c'est une route vers la destruction. »

« Les cibles que vous avez visées sont beaucoup trop dangereuses », a-t-elle dit à Harper. « J'imagine que vous n'avez pas compris les séances d'information scientifiques. Vous avez choisi d'ignorer l'alerte. »

Mme May a également appelé à interdire les armes de poing et les armes semi-automatiques, à soutenir les arts, à protéger le système public de santé et à redéfinir le rôle du Canada en Afghanistan pour amener la mission sous l'égide des Nations Unies.

Elle a aussi fait part de son profond désaccord avec le style de leadership de Stephen Harper, le qualifiant d'autocratique et accusant M. Harper de recourir à des manœuvres partisanes dès qu'il faisait l'objet de critiques.

Source : partivert.ca

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page