Le parti Ecologique Ivoirien




4 août , 2007

ACCUSES D’ABUS SEXUELS
Les soldats marocains préparent la riposte

Actualites
Général — Ivorian.Net

Le Matin d’abidjan-4/8/2007

Loin de la place publique, se prépare activement une grosse passe d’armes entre la France et le Royaume chérifien au sujet de l’affaire de la suspension du contingent marocain de l’Onuci. Rebondissement dans l’affaire des sanctions onusiennes prises contre les casques bleus marocains stationnés à Bouaké. C’est que les soldats venus du royaume chérifien, ont, de bonnes sources, décidé de donner le change à ceux qu’ils soupçonnent d’avoir orchestré la ” cabale ” contre eux. Question, dit-on, de laver leur honneur souillé dans une affaire d’abus sexuel contre des personnes jeunes. S’ils se gardent de le faire sur la place publique, des sources proches du dossier indiquent qu’ils ne sont pas moins actifs sur le terrain diplomatique. En effet, sous la houlette de leur chancellerie en poste à Abidjan, les mis en cause préparent une riposte que l’on annonce musclée, à l’endroit de la France qu’ils accusent d’avoir manœuvré à l’effet de les discréditer et les écarter du dispositif de sécurité de l’aéroport de Bouaké, le jour de la célébration de la ” flamme de la paix “. De cette façon, indiquent certains soldats très remontés et ayant requis l’anonymat, ” ils (les soldats français, ndlr) auraient été commis à la sécurisation de l’aéroport “. A les en croire, c’est la raison fondamentale qui leur a valu d’être ainsi livrés à la vindicte populaire. Mais ils ne se contentent pas de dénoncer les autorités françaises. Ils ont transmis à la chancellerie, des preuves des dérives sexuelles des soldats français en Côte d’Ivoire, sous forme, dit-on, de bandes filmées. Pour montrer que l’Onu se trompe si tant est qu’elle veut réellement punir les auteurs de dérives sexuelles. Fort de ces éléments, SEM Assane Bennani, l’ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire a rencontré le président Laurent Gbagbo, le 26 juillet dernier, à qui il a expliqué les tenants et les aboutissants de cette affaire, avec en prime, le danger qui guettait la cérémonie du 30 juillet. Le chef de l’Etat en prendra bonne note avant d’actionner par la suite, le premier ministre Guillaume Soro, qui reçoit le même jour à Bouaké, M. Abou Moussa, le représentant spécial par intérim du SG de l’ONU en Côte d’Ivoire. Au menu des échanges, figure en bonne place l’affaire des Casques bleus marocains. Le chef du gouvernement demande au diplomate onusien la révision de la mesure qui frappe ces derniers. C’est la seconde requête directe, après le courrier à lui adressé le 23 juillet dernier par le colonel Bamba Sinima, au nom des Forces nouvelles, lui demandant de reconsidérer cette mesure contre un ” contingent à l’efficacité avérée. ” Ainsi donc, à sa sortie d’audience, Abou Moussa confiera au quotidien pro gouvernemental ” Fraternité Matin ” du 27 juillet 2007 ceci : ” Il ne faut pas utiliser le mot suspendre, il faut plutôt dire qu’ils (les soldats marocains,ndlr) sont cantonnés. Il faut corriger cela maintenant. Le plus important est que les soldats marocains sont en poste, ils sont cantonnés là où ils sont affectés… Jusqu’à nouvel ordre, ils vont continuer à assurer toutes les questions de sécurité comme cela a été prévu. ” Assurément une véritable reculade si on s’en tient à la détermination affichée quelques jours auparavant par le fonctionnaire onusien. Toujours est-il que le jour de la cérémonie du bûcher de la paix, les Casques bleus venus du royaume chérifien ont été aperçus à l’œuvre, dans tout le périmètre aéroportuaire. Et à l’allure où vont les choses, il y a fort à parier que le ” cantonnement ” se transforme en une réhabilitation pure et simple. Ce serait, dit-on, pour la maison de l’Onu en Côte d’Ivoire, le moindre mal car les Marocains n’entendent pas se laisser faire. Ils refusent d’être des victimes ” innocentes “, accusées sans preuves alors qu’eux détiendraient des éléments en béton contre leurs frères d’armes français, nullement épinglés par l’organisation mondiale. Affaire à suivre.

Géraldine Diomandé

Source : ivorian.net



Les Verts D'Europe        Le logo des Verts Mondiaux         Le logo des verts de France          FéPEV-RAO



Reproduction interdite du site

haut de page haut de page