Le Parti Ecologique Ivoirien



Moralisation de la vie publique : une secrétaire de Gbagbo arrêtée




 jeudi 5 février 2009 - Par Fraternité Matin



Poursuivie pour escroquerie au préjudice d’une société de téléphonie mobile, Mme Bléhon, épouse Gomé, a été déférée, hier, devant le parquet du tribunal de première instance d’Abidjan

Mme Bléhon épouse Gomé Gnohité, en service au secrétariat particulier du Chef de l’état, a été déférée, hier, devant le parquet d’Abidjan. Mme Bléhon Emilienne épse Gomé Gnohité, secrétaire du Président de la République, a été arrêtée mardi matin à son service par la section recherche de la gendarmerie nationale. Poursuivie pour les faits d’escroquerie portant sur la somme exacte de 65.542.610 f, la mise en cause a été déférée hier devant le parquet d’Abidjan en compagnie d’une autre femme répondant au nom de Mme Umvviga épse Méité W. Elise. Nous avons cherché à en savoir davantage sur cette affaire qui a donné lieu à un communiqué de la présidence de la République (voir encadré). Il ressort des sources proches de la justice que, conformément audit communiqué de la Présidence, Mme Gnohité, usant de sa fonction, aurait utilisé le nom du Président Laurent Gbagbo pour se faire remettre par la société de téléphonie mobile Mtn, cette somme d’argent. De fait, Mme Gnohité, selon nos sources, se disant mandatée par le Président de la République, aurait approché en décembre dernier (par des moyens qui ne nous ont pas été expliqués), le directeur général de Mtn, M. Rwi Yegura Mporé. Elle lui aurait demandé une contribution financière qui ne soit pas au-dessous de 65 millions de francs, en vue de permettre au Chef de l’Etat de faire des dons en espèces aux intoxiqués du village d’Ahounienfoutou dans la sous-préfecture de N’Guessankro dans le département de Bongouanou. Ce village, comme on s’en souvient, a connu en novembre 2008 un drame sans précédent, une intoxication alimentaire qui a causé la mort de 17 personnes et fait plusieurs hospitalisés. Le Président Laurent Gbagbo s’y était déplacé en personne pour apporter un réconfort moral et financier aux parents de toutes les victimes du drame. Le DG de Mtn, ayant vu cette «sollicitation» personnelle du Président de la République comme une marque de considération pour lui-même et sa structure commerciale, se serait empressé de remettre la somme de 65.542.610 f à l’ «envoyée». Dont la qualité de secrétaire du Chef de l’Etat, ne permettait le moindre doute sur sa «mission». Il aura fallu attendre deux mois plus tard pour découvrir le pot aux roses. MPoré, le donateur, ne voyant aucune réaction de reconnaissance de son action du côté de la Présidence de la République, aurait remué ciel et terre pour se faire recevoir par le Président Laurent Gbagbo. Lequel, informé des raisons de l’audience sollicitée par le DG de Mtn, va tomber des nues. Très angoissée, Mme Gnohité à qui nous avons tenté hier après-midi d’arracher sa version des faits, nous a, depuis sa cellule de détention, simplement dit : «Je fais confiance à la justice. La procédure suit son cours et je ne peux pas vous faire de déclaration avant la fin de la procédure.» Son époux, M. Gomé Gnohité Hilaire, rencontré au même moment dans les couloirs du palais de la justice, abonde dans le même sens. «Mon épouse a des problèmes, comprenez mon désarroi. Souffrez que je ne puisse pas faire de déclaration alors que la procédure suit son cours.»
Notre enquête établit que la mise en cause interrogée par le procureur de la République ne reconnaît pas les faits d’escroquerie dont elle est accusée. Il nous revient aussi que les fonds constituant le corps du délit, auraient été restitués depuis l’enquête préliminaire à la victime, le directeur général de Mtn. L’affaire mise par le parquet en procédure de flagrant délit passera en jugement le mardi 10 février prochain.

Landry Kohon


Source : fratmat.info

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page