Le Parti Ecologique Ivoirien



Incendie d’origine criminelle : Une réhabilitation des sites et bâtiments s’imposent




lundi 16 février 2009 - Par lintelligentdabidjan.org



anacarde ou noix de Cajou
    Depuis quelque temps, l’on constate de plus en plus que des symboles de la République partent en fumée. Malgré les nombreuses enquêtes pour savoir l’origine deces sinistres, les résultats restent toujours inconnus des populations. Le samedi 14 février 2009, ce fut le tour de l’Assemblée Nationale de prendre feu. Même si le président Mamadou Koulibaly a rassuré les ivoiriens du fait que tout le bâtiment n’a pas brûlé, force est de reconnaître que son cabinet a été complètement calciné. Récemment, nous avons vu brûler le bâtiment du Trésor national, la maison de la RTI, le Palais de la justice d’Abidjan-Plateau, plusieurs marchés et la résidence universitaire ‘’cité rouge’’ de Cocody. Il y a lieu de s’inquiéter de cette nouvelle vague d’incendies qui crée la désolation dans les familles et même dans les institutions de la République. A qui le tour demain ? La présidence de la République, la Primature ou le Conseil économique et social ? L’Etat est interpellé, ainsi que la protection civile. Il doit prendre le taureau par les cornes avant que le pire ne se produise. En attendant la réalisation effective du transfert de la capitale à Yamoussoukro, une réhabilitation des vieux bâtiments abritant les institutions de la République s’impose et leur sécurisation du point de vue risque incendie.

C.S

Source : lintelligentdabidjan.org

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page