Le Parti Ecologique Ivoirien



  Concerto : Les ivoiriens ont fêté sous des décibels, leur souveraineté


Rejoignez-nous sur 

lundi 09 août 2010 - Par Fraternité Matin


    Le boulevard Valéry Giscard d’Estaing (Vge) était, vendredi dernier, noir de monde. A 19 heures déjà, les Abidjanais, vêtus pour certains, aux couleurs nationales, arrivaient par petits groupes pour célébrer, à travers le concerto, l’accession à la souveraineté de leur patrie, la Côte d’Ivoire. A 21 heures, il était difficile de se frayer un chemin dans cette foule compacte. Pour meubler le temps, en attendant le démarrage effectif de la 17e édition du concerto, des gens causaient entre eux, tandis que des groupuscules fredonnaient des chants. D’autres, assis ou debout, les yeux rivés sur l’impressionnant podium dressé pour la circonstance et les écrans géants poussaient des cris de joie à chaque spot publicitaire présentant les artistes. D’autres encore, las d’attendre, étaient dans les bras de Morphée sur les trottoirs et même en pleine chaussée. Il a fallu attendre 23h50 pour entendre les premiers sons de ce concerto. Et c’est l’Harmonie, l’orchestre du District, qui donne le ton. Il entonne l’Abidjanaise, qui sera repris en chœur par l’assistance. A minuit, place est faite aux feux d’artifice. Le ciel du Vge scintille de mille feux étoilés sous les cris du public. La fête peut donc commencer. Les artistes se succèdent. Pasteur Guy, Nestor David et Lilly Gohoulou balisent le terrain. Quand le génie du Kpalezo Frédéric Ehui Meiway, monte sur scène, c’est la liesse.

Même à la place Vip, une tente dressée sur l’un des bâtiments du collège moderne de l’Autoroute, il était difficile de tenir en place. Le gouverneur du District et ses invités, notamment Bro Grégbé et Ohoochi Clotilde ont vibré au rythme du Zoblazo.

Espoir 2000, DJ Debordo, Garba 50, Latto Crespino, l’Union des artistes burkinabè en Côte d’Ivoire étaient également de la partie pour communier avec le public. Au tour de 5h, Magic System prend la relève.

Cette année, pour commémorer les noces d’or de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le concerto s’est déroulé simultanément au Complexe sportif d’Abobo, à l’espace Ficgayo de Yopougon et sur le Vge à Treichville.

Marie Chantal Obindé


Auteur de cet article: Marie Chantal Obindé

Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page