Le Parti Ecologique Ivoirien



Gbagbo : l`identification ne concerne pas les ressortissants de la Cédéao




mardi 21 octobre 2008 - Par AFP
 


Le président Laurent Gbagbo a mis en garde mardi les ressortissants des pays de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays) vivant en Côte d'Ivoire contre toute participation à l'opération d'identification en vue de l'élection présidentielle. "Si les ressortissants de la Cédéao s'efforcent à aller s'enrôler alors qu'ils n'en ont pas droit. Ils me cherchent", a déclaré M. Gbagbo lors d'une cérémonie à Abidjan. "C'est pour eux que j'ai supprimé la carte de séjour", a-t-il ajouté avant d'affirmer disposer de moyens pour lutter contre cette fraude. "Si les noms qui figurent sur les listes des détenteurs de la carte de séjour se retrouvent sur la liste des enrôlés, nous allons les retirer", a prévenu le chef de l'Etat.

Le 16 octobre, M. Gbagbo avait appelé ses compatriotes à adhérer massivement à l'opération d'identification, décrite comme le dernier "virage vers la paix".bLa veille, un cadre du Front populaire ivoirien (FPI), le parti de M. Gbagbo, avait accusé le Rassemblement des Républicains (RDR, opposition) de vouloir enregistrer des "étrangers" sur les listes électorales. Dans un communiqué diffusé mardi soir, le RDR s'est insurgé contre ces accusations, estimant que le FPI menait depuis peu "une campagne visant à discréditer l'opération (...) d'identification et le recensement électoral en vue de stopper le processus qui mène vers la sortie de crise par les élections". Selon le RDR, à chaque phase importante de la vie du pays, "le FPI, conscient de sa minorité, n'a eu de cesse d'utiliser la même stratégie qui consiste à réveiller l'instinct grégaire de certains de nos concitoyens en accusant gratuitement l'adversaire d'utiliser les étrangers comme +bétail électoral+".

Lancée le 15 septembre, l'identification vise à enregistrer les Ivoiriens et les étrangers de plus de 16 ans, à l'exception des ressortissants de la Cédéao qui bénéficient de la libre-circulation. Cette opération doit permettre la révision des listes électorales et la délivrance de nouvelles cartes d'identité et d'électeur. Les étrangers identifiés recevront eux de nouvelles cartes de séjour. Le 8 novembre 2007, le gouvernement a supprimé la carte de séjour pour les ressortissants de la Cédéao afin de marquer "le retour à la paix et la réconciliation". Les questions d'identité sont toujours un sujet ultra-sensible en Côte d'Ivoire, pays qui comptait environ 4 millions d'étrangers lors du recensement de 1998, en majorité des Ouest-Africains, notamment des Burkinabè.




Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page